En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
La route Zérotracas.mma
Infos, trafic, code de la route, vidéos...
Menu
Les modules
Révisions 
Prévention 
Pros 
Pros au volant, pros du volant ?  
Découvrez le web documentaire de 6 pros sur la route.

 
image/@alt
Les pros en vidéo 
Zérotracas a suivi des pros au volant pour connaître leurs probématiques. Découvrez leur quotidien en vidéo.
 
image/@alt
Dangers et risques de pros 
Découvrez le risque routier pour mieux le prévenir.
 
image/@alt
Equipement scooter 
En scooter, s'équiper, c'est essentiel ! Découvrez comment.
 
image/@alt
Les faux pas, faut pas !  
Déjouez les 5 pièges
qui guettent les piétons.
 
image/@alt
Pédalez n'importe comment, c'est n'importe quoi 
Tentez l'expérience.
 
image/@alt
Permis de la gentillesse 
Passez aujourd'hui votre permis de la gentillesse !
 
image/@alt
Les hommes au volant 
Sur la route, 3 morts
sur 4 sont des hommes.
Pourquoi ?
Donnez votre avis.
 
image/@alt
Formation 125 
8 quiz, 80 questions pour se tester
avant la Formation 125.
 
image/@alt
Code de la route 
4 séries de 20 questions
sur le code de la route
et les réponses commentées.
 
image/@alt
ASSR 1 / ASSR 2 
8 quiz de 20 questions
pour faire le point sur l'ASSR 1 et 2.
 
image/@alt
Panneaux routiers 
Plus de 160 panneaux routiers pour tester vos connaissances !
 
image/@alt
BSR 
3 quiz, 80 questions
pour vous préparer
au Brevet de Sécurité Routière (BSR).
 
image/@alt
Vidéos
Découvrez l'actualité en vidéos
Un crash-test ça fait quoi ? 
Le contrôle technique 
 
Infos
Toute l'actualité sur la route
La vitesse maximale abaissée à 80 km/h sur le réseau secondaire 
 
Le risque routier professionnel sous-estimé par près de 8 dirigeants de TPE/PME sur 10  
 
 
Trafic
National
Rhône-Alpes-Auvergne
Est
Nord
Ouest
Sud-ouest
Méditerranée
Ile de France
Retrouvez-nous sur
sécurité 
07 décembre 2017

C'est l'hiver, soignez votre batterie

Alors que l’hiver qui fragilise les batteries s’annonce (à zéro degré, une batterie perd près de la moitié de sa charge), roulement de tambour pour un petit cours de batterie avec Zérotracas.mma.

On n’arrête pas le progrès.

Dans nos voitures de maintenant, les batteries modernes sont donc dites « sans entretien ». Ce qui veut dire qu’on ne peut pas les entretenir. OK. Au mieux, on peut en prendre soin. Dans ces batteries, l’eau a été remplacée par un gel acide et il est impossible de refaire les niveaux. D’ailleurs, les bouchons sont soudés. On ne peut pas non plus la débrancher pour la recharger puisqu’elle alimente en permanence l’électronique embarquée. Une dépose, en l’absence d’un générateur externe qui demeure l’affaire d’un spécialiste, désactiverait tous les codes, qu’il faudrait réinitialiser (celui de l’auto-radio, au moins, et parfois du démarrage, nécessitant l’intervention de la concession). Aussi, prenez soin de noter ces codes, à commencer celui de votre auto radio monté en série (si personne n’y a touché, par défaut, c’est 0000). Car si votre batterie se décharge, vous ne pourrez plus écouter vos émissions préférées. A moins de demander au garagiste, qui ne manquera pas de vous facturer cette opération une trentaine d’euros.

Selon sa sollicitation, une batterie a une durée de vie de 3 à 10 ans. En moyenne, on va dire qu’il est prudent de la changer tous les 5 ans. De nombreux équipementiers proposent régulièrement des promos. Surveillez-les et demandez la pose pour les raisons évoquées plus haut.
 
routeneigezt
 

Les petits soins des batteries.

Quel que soit le modèle, vous pouvez toujours vérifier si la tension de fonctionnement de votre batterie est correcte. Placez les deux capteurs d’un voltmètre (15 € chez les équipementiers) sur les deux cosses de la batterie et lisez le résultat. A 12,7 Volts, tout va  bien ; en dessous de 12,5, c’est mauvais signe et en dessous de 10,5 Volts, votre batterie est fatiguée, voire morte. Sur un modèle classique, vous pouvez ajouter un peu d’eau distillée dans les 6 compartiments pour les remettre à niveau et éventuellement opérer une recharge, qui demeure obligatoire s’il manquait beaucoup d’eau. N’importe quel garagiste peut faire ça, mais vous pouvez aussi acheter un chargeur (de 50 à 150 €), qui peut être assez utile si vous habitez dans une région froide et que vous avez plusieurs voitures. Vérifiez bien auprès du vendeur que ce chargeur est adapté à votre voiture et lisez bien son mode d’emploi. Si votre voiture est récente et donc bardée d’électronique, prenez vos précautions avec les codes évoqués plus haut. Car si avant on pouvait sans problème sortir la batterie de son compartiment (profitez en pour le nettoyer), aujourd’hui, il est prudent de ne pas la démonter. C’est donc un chargeur mobile (type floating, plus coûteux) qui doit venir à la batterie.

Vous pourrez éventuellement observer sur les cosses le dépôt d’une poudre blanchâtre. Ce sulfate doit être éliminé car il ralentit la circulation du courant. Qu’il soit ou non possible de débrancher la batterie (toujours les codes), enlevez soigneusement le sulfate avec une brosse métallique et enduisez les cosses propres avec de la graisse ou de la vaseline pour éviter sa réapparition. Si vous avez débranché les cosses, serrez les soigneusement.

Dernières précisions : avant toute intervention sur la batterie, ON COUPE LE CONTACT. Et on se place dans un endroit aéré car la batterie peut dégager des gaz nocifs et très inflammables. On évite donc d’approcher une flamme ou de fumer (car fumer tue).
 

Le coût de la panne.

Teu, teuuuu, teuuuuuuu, teuuuuuuuuuu. Clic-clic-clic. Plus rien. On a presque tous connu ça un jour de grand froid : plus de batterie. Il existe deux solutions pour essayer de repartir. La première : pousser. On appelle à l’aide des piétons courageux et ils lancent la voiture. Quand elle roule, on lâche l’embrayage (en deuxième vitesse) et, normalement ça part. Si on est en descente, c’est encore plus simple. Attention : ce truc rustique fonctionne avec une boîte de vitesses mécanique. Avec une boîte automatique, ça ne roule pas et ça peut endommager l’engin.

Deuxième solution : les câbles. Si votre voiture est capricieuse, nous ne saurions trop vous conseiller d’en acheter (20 € environ) et de les laisser dans le coffre. Même si n’en avez jamais besoin, vous serez considéré comme un sauveur si un autre automobiliste est en panne. Pour brancher les câbles, quelques précautions. Les moteurs doivent être éteints et les voitures ne doivent pas se toucher. On commence par clipper la pince rouge à la borne positive (+) de la batterie déchargée, puis l’autre extrémité sur celle de la batterie pleine. On branche ensuite la pince noire sur la borne négative de la batterie chargée et on clippe l’autre pince sur un élément métallique de la voiture en panne. Après avoir vérifié que les câbles ne risquent pas de se prendre dans un organe mécanique en mouvement (courroie, ventilateur…) et que tous les systèmes électriques de la voiture en panne sont éteints (phare, aération, essuie-glace…), on la démarre. Normalement, ça part. Si ça traîne, faites tourner la voiture qui roule pour ne pas vous retrouver avec deux voitures en panne (le problème de démarrage peut venir d’un autre organe : démarreur…). Bref. Disons que ça marche. Il faut ensuite débrancher toutes les pinces dans l’ordre inverse d’installation en laissant le moteur tourner. Puis on part, et on roule un peu (30 km au moins), sans tirer sur les installations électriques pour recharger la batterie défectueuse ; c’est le rôle de l’alternateur. On s’arrête en haut d’une côte pour faire un test de démarrage, afin de pouvoir partir dans la descente s’il s’avérait défectueux, et on surveille la charge avec le témoin ou le voyant. S’il s’allume ou que le témoin reste désespérément bas, c’est qu’il y a un problème. Que ce soit la batterie qui vieillit ou l’alternateur qui patine, rendez-vous au garage.
 

Ci-gît ma batterie

Car il se peut que la batterie soit morte. Il faut alors la changer, ce qui n’est ni très onéreux, ni très compliqué (sauf toujours, pour les histoires de codes). Si votre voiture est bourrée d’électronique, allez au garage. Dans le cas contraire, vous pouvez vous débrouiller en achetant une batterie neuve (supermarchés, équipementiers). Profitez en pour donner l’ancienne à recycler et, de grâce, ne l’abandonnez pas dans la nature ou dans la première poubelle venue. Une batterie contient des éléments (plomb, acide) très dommageables pour l’environnement. Alors soyez éco-responsables et bonne route.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
Sondage
19/07/2018
Sur la route des vacances, conduisez-vous plus de 2 heures sans faire de pause ?
je vote
METEO | Un risque orageux, même localisé, présent sur une large moitié Ouest, niveau jaune de la vigilance météo, restez prudents ...