En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
La route Zérotracas.mma
Infos, trafic, code de la route, vidéos...
Menu
Les modules
Révisions 
Prévention 
Pros 
Pros au volant, pros du volant ?  
Découvrez le web documentaire de 6 pros sur la route.

 
image/@alt
Les pros en vidéo 
Zérotracas a suivi des pros au volant pour connaître leurs probématiques. Découvrez leur quotidien en vidéo.
 
image/@alt
Dangers et risques de pros 
Découvrez le risque routier pour mieux le prévenir.
 
image/@alt
Equipement scooter 
En scooter, s'équiper, c'est essentiel ! Découvrez comment.
 
image/@alt
Les faux pas, faut pas !  
Déjouez les 5 pièges
qui guettent les piétons.
 
image/@alt
Pédalez n'importe comment, c'est n'importe quoi 
Tentez l'expérience.
 
image/@alt
Permis de la gentillesse 
Passez aujourd'hui votre permis de la gentillesse !
 
image/@alt
Les hommes au volant 
Sur la route, 3 morts
sur 4 sont des hommes.
Pourquoi ?
Donnez votre avis.
 
image/@alt
Formation 125 
8 quiz, 80 questions pour se tester
avant la Formation 125.
 
image/@alt
Code de la route 
4 séries de 20 questions
sur le code de la route
et les réponses commentées.
 
image/@alt
ASSR 1 / ASSR 2 
8 quiz de 20 questions
pour faire le point sur l'ASSR 1 et 2.
 
image/@alt
Panneaux routiers 
Plus de 160 panneaux routiers pour tester vos connaissances !
 
image/@alt
BSR 
3 quiz, 80 questions
pour vous préparer
au Brevet de Sécurité Routière (BSR).
 
image/@alt
Vidéos
Découvrez l'actualité en vidéos
Un crash-test ça fait quoi ? 
Le contrôle technique 
 
Infos
Toute l'actualité sur la route
Le risque routier professionnel sous-estimé par près de 8 dirigeants de TPE/PME sur 10  
 
L’eCall est obligatoire depuis le 1er avril 
 
 
Trafic
National
Rhône-Alpes-Auvergne
Est
Nord
Ouest
Sud-ouest
Méditerranée
Ile de France
Retrouvez-nous sur
sécurité 
08 octobre 2013

Des dos d'ânes pas toujours conformes

Apparus il y a plus de 20 ans, les dos d'ânes sont aujourd'hui critiqués. Le magazine Auto Plus a examiné près de 300 ralentisseurs à Paris et en province et met en avant le fait qu'un tiers d'entre eux ne seraient pas conformes.
Trop hauts, trop raides ou tout simplement ne faisant l'objet d'aucune signalisation, les chiffres sont sans appel. Dans les 23 villes de France où ces ralentisseurs ont été étudiés : 18% sont considérés comme trop hauts, trop raides ou trop courts, 32% sont mal ou non signalés et 22% sont positionnés au mauvais endroit.

Le ralentisseur est, cependant, un équipement qui a fait ses preuves pour limiter la vitesse des automobilistes en agglomération. L'essor des zones 30 et des zones de rencontre depuis 2008 en a fait un moyen privilégié des municipalités pour ralentir la vitesse dans leur ville.

Mais les normes d'un ralentisseur sont strictes et doivent être respectées à la lettre. Elles sont régies par un décret datant de 1994, précisant les caractéristiques et les conditions de réalisation, comme la longueur, la largeur et la hauteur. On définit un dos d'âne classique ou un ralentisseur trapézoïdale comme un plateau surélevé avec un passage pour piétons. Il ne doit pas dépasser 11 cm de hauteur, sous peine d'endommager les véhicules qui roulent dessus. La signalisation et le marquage au sol sont obligatoires pour éviter les risques d'accidents. Les zones d'implantations des ralentisseurs sont également très encadrées : ceux-ci ne doivent être mis en place que dans les zones ou les voies limitées à 30 kilomètres/heure. Cependant, les coussins et les plateaux ne disposent, quant à eux, d'aucune normes, seulement de recommandations émises par le Certu (Organisme d'études du Ministère français de l'Urbanisme).

En cas d'accident, les municipalités sont responsables. Les usagers bénéficient de la «présomption de défaut d'entretien de l'ouvrage». La collectivité locale doit alors prouver que l'ouvrage public ayant causé l'accident a bien été entretenu et que le dispositif public est bien conforme.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
Sondage
20/06/2018
Pensez-vous que le nouveau contrôle technique puisse renforcer la sécurité routière ?
je vote