La route Zérotracas
03 août 2016
voiture 
comportement 
équipement 

Etude ASFA : Près d'un passager sur dix ne porte pas sa ceinture à l’arrière

Selon une étude menée par l’Association Française des Sociétés d’Autoroutes (ASFA)*, 25 % des morts sur l’autoroute en 2015 n’avaient pas attaché leur ceinture de sécurité à l’arrière.
Penser à attacher sa ceinture de sécurité à l’avant d’un véhicule est rentré dans les habitudes des automobilistes français (98,5 % de taux de port global en 2016), mais à l’arrière ce n’est pas toujours le cas.

Ainsi, l’étude révèle que le taux de port de la ceinture de sécurité à l'arrière des véhicules stagne autour de 90 % et reste responsable d'un quart des morts sur la route. Il s’avère que ce sont les adultes les moins prudents : 94 % des enfants sont attachés contre 89 % des adultes.

Le port de la ceinture est pourtant obligatoire depuis 1973 à l'avant des véhicules et depuis 1990 à l'arrière. Le conducteur du véhicule est responsable des ceintures non attachées. En cas de non-respect de cette obligation, il perd 3 points sur son permis de conduire et est passible d’une amende de 135 euros par passager non attaché.

Pour sensibiliser les conducteurs aux dangers du non-port de la ceinture de sécurité, l’ASFA déploie sur le web et les réseaux sociaux, à l’occasion du chassé-croisé d’été, une campagne « A l'arrière comme à l'avant, on la boucle ! »

* « Le port de la ceinture de sécurité sur autoroute », Rapport C&D pour ASFA, Mars 2016
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• AVANT-GOÛT | Prochain week-end peu coloré sauf vendredi, surtout pour Paris rouge, le temps ne sera pas de la partie avec pluies et vent ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords