La route Zérotracas
27 mars 2017
voiture 
pratique 

Les médicaments au volant

Trop souvent, on sous-estime la puissance des effets de certains médicaments et leurs conséquences sur la conduite. La Sécurité routière, la Direction générale de la Santé et l’Ordre national des pharmaciens s’associent pour alerter les français.
Publié le lundi 21 mars, un nouvel arrêté a ajouté 33 nouveaux médicaments à ceux déjà recensés et déclarés dangereux ou incompatibles avec la conduite, tandis que 16 autres ont vu leur classification ajustée à la hausse. La principale molécule mise en cause est le benzodiazépine, que l’on retrouve dans les anxiolytiques et somnifères.

L’occasion pour Isabelle Adenot, présidente de l’Ordre national des pharmaciens de rappeler que « 3,4 % des accidents mortels de la route sont attribués à une prise de cachets ». Face à ce constat la Direction générale de la Santé et l’Ordre national des pharmaciens se sont associés pour lancer une campagne de sensibilisation face au mélange parfois dangereux des médicament avec la conduite. L’objectif est d’inciter les français à accorder davantage d’importance aux critères de vigilance attribués à chaque médicament, et de les respecter. Pour ce faire, un film pédagogique qui s’adresse également aux pharmaciens a été, afin que ces derniers puisse mieux informer leurs patients.


Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• QUELLES COULEURS ? | Un week-end coloré avec toujours un samedi qui se démarque du rouge pour les départs et orange retours, un dimanche encore chargé sur le sud-est