La route Zérotracas
07 avril 2017
Sécurité routière : et si nos voitures se parlaient ?
voiture 
innovation 

Sécurité routière : et si nos voitures se parlaient ?

 Le constructeur automobile suédois Volvo a lancé un appel afin d’inciter les pouvoirs publics et autres constructeurs à collaborer davantage pour améliorer la sécurité sur la route.
 Précurseur sur ce domaine, Volvo a déjà mis en place en Suède un dispositif permettant aux véhicules de la marque, via un réseau cloud, de partager des informations concernant l’état de la chaussée à d’autres véhicules, et donc d’avertir le conducteur en cas de danger comme la présence de plaques de verglas. Mais les automobilistes ne sont pas les seuls concernés puisque ces données - anonymes et instantanées - sont également transmises aux autorités locales pour que celles-ci puissent intervenir. Ces informations sont générées par le système antipatinage qui contrôle le frottement au sol du véhicule.

Volvo a également abordé la conduite autonome et émis des réserves en matière de sécurité sur le niveau 3 d’autonomie. Pour rappel, on distingue 4 grands niveaux d’autonomie d’un véhicule, de la conduite manuel à la conduite totalement automatisée.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords