La route Zérotracas
20 avril 2017
voiture 
comportement 

Le profil des électeurs à la présidentielle en fonction de leur type de voiture

 Le magazine automobile Caradisiac a dressé le portrait-robot des électeurs français en fonction du choix de leur voiture.
 Et si nos goûts en matière automobile correspondaient à certaines orientations politiques ? C’est la question que Caradisiac s’est posée en demandant à l’institut Harris Interactive d’interroger les Français sur leur proximité politique avec les candidats et leurs choix automobiles. D’après les résultats du sondage, il y a bel et bien un profil type de l’électeur en fonction de ses goûts automobiles.

Benoît Hamon : les citadines françaises et électriques ont du succès

Les électeurs de gauche sont les plus sensibles aux voitures électriques. Ainsi, les sympathisants de Benoît Hamon sont ceux qui apprécient le plus ces voitures propres (22 %) et les citadines (56 %). L’électeur type de Benoît Hamon roule en voiture française (61 %), en citadine et de préférence en Renault.

François Fillon : une préférence pour les grandes routières

Quant aux sympathisants de François Fillon, ils préfèrent les grandes routières (surtout les Mercedes et BMW). A savoir qu’il est le candidat qui compte le plus de sympathisants parmi les plus de 65 ans (30 %) et dans les catégories socio-professionnelles supérieures avec Emmanuel Macron (respectivement 16 % et 17 %).

Emmanuel Macron : les adeptes des moyennes berlines

Concernant les partisans d’Emmanuel Macron, leur catégorie de voiture préférée est la berline moyenne (26 %) dont les familiales type Peugeot 508 et les Audi.

Marine Lepen : les grandes routières et voitures de luxes plaisent

Du côté des Français proches politiquement de Marine Le Pen, on trouve beaucoup d’amateurs de grandes routières (19 %) et de modèles de luxe (20 %), mais le plus faible taux d’adeptes de voitures électriques (9 %). Il s’agit de la candidate dont les sympathisants venant de milieux modestes sont les plus nombreux (17 % de CSP-).

Jean-Luc Mélanchon : la voiture n’est pas une priorité sinon une électrique

Enfin, ce sont chez les sympathisants de Jean-Luc Mélanchon que l’on trouve le plus de sondés ne possédant pas de voiture (19 %). Ils sont toutefois adeptes des voitures électriques (17 %) et sont ceux qui roulent le moins en voiture française (54 %).

Et vous, vous reconnaissez-vous dans ce sondage ?

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• 03:00 à 23:00 | des neutralisations dès samedi ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords