La route Zérotracas
05 juillet 2017
Sécurité routière : le bilan 2016
voiture 
sécurité routière 

Sécurité routière : le bilan 2016

 En 2016, 3 477 personnes sont décédées sur les routes en France métropolitaine.
 L’année 2016 est caractérisée par une quasi-stagnation du nombre d’accidents mortels, avec 16 décès de plus par rapport à 2015. Les usagers les plus vulnérables (piétons, cyclistes et 2 roues motorisés) ont été particulièrement touchés cette année, et représentent 70 % des blessés graves.

Les autres indicateurs d’accidentalité sont en hausse par rapport à l’année précédente : le nombre de personnes blessées a augmenté de 2,6 % (72 645 victimes) et celui des accidents corporels de 1,6 % (57 522 victimes). Les personnes hospitalisées ont elles aussi été plus nombreuses avec une hausse de 2,2 % par rapport à 2015.

Si les jeunes de 18 à 24 ans ont été moins touchés par la mortalité routière (22 décès de moins par rapport à 2015), les 15-29 ans représentent toujours un tiers des blessés graves et 29% des personnes tuées.

Les seniors (plus de 65 ans) sont eux de plus en plus victimes d’accidents mortels : on dénombre pour l’année 2016 866 personnes tuées, soit 55 victimes de plus qu’en 2015. Les seniors sont également surreprésentés dans la mortalité piétonne. En effet, 52 % des accidents mortels de piétons concernent des personnes de plus de 65 ans. On retrouve cette même tendance parmi les accidents mortels impliquant des cyclistes : les séniors représentent 41 % des personnes tuées. En agglomération, cette données monte à 65 % pour les 65-74 ans, et à 83 % pour les 75 ans et plus.

Le second fait marquant de ce bilan 2016 : 83 % des auteurs présumés d’accidents mortels sont des hommes. Les hommes sont surreprésentés dans la mortalité des conducteurs mais également parmi les blessés. 77 % des automobilistes (conducteurs) tués en 2016 étaient des hommes. En revanche, les passagers décédés et blessés sont plus équitablement répartis entre hommes et femmes.

Dans les 5 départements d’Outre-mer, 179 personnes ont été tuées, ce qui représente une hausse de 15,5 % par rapport au bilan 2015. Les premières causes d’accidents mortels restent la vitesse et l’alcool, dans respectivement 31 % et 19 % des cas.

Pour en savoir plus, consultez le bilan officiel de l'ONISR : http://www.securite-routiere.gouv.fr/la-securite-routiere/l-observatoire-national-interministeriel-de-la-securite-routiere/accidentalite-routiere/les-premiers-resultats
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• QUELLES COULEURS ? | Le fameux chassé croisé de l'été avec des départs étalés sur 4 jours et un samedi noir mais peu de rouge, limité géographiquement au sud-est