La route Zérotracas
20 septembre 2017
assises de mobilite
voiture 
législation 

Les Assises de la mobilité ont commencé

Mardi 19 septembre 2017, le premier ministre Edouard Philippe et la ministre chargée des Transports, Elisabeth Borne ont lancé les Assises de la mobilité.
Les Assises de la mobilité ont débuté pour trois mois de débats et réunions sur le système de transport français. Alors qu’au mois de juillet, le gouvernement annonçait une mise en pause des projets d’infrastructures en raison du manque de moyens financiers (c’est le cas de la ligne TGV Bordeaux-Toulouse), les Assises de la mobilité devront se pencher sur la question du financement. En effet, dix milliards d’euros doivent être trouvés pour la réalisation de ces projets.

Les Assises de la mobilité doivent permettre également d’échanger sur le développement de l’intermodalité avec des modes de transports doux tels que les vélos électriques, le covoiturage ou encore les navettes autonomes. D’autre part, il faut trouver des solutions permettant aux 40 % de Français qui vivent dans des zones non desservies par les transports publics de se déplacer plus facilement. Enfin, l’entretien et la rénovation des routes nationales et des voies ferroviaires régionales feront également partie des échanges.

Pour financer les nouveaux projets, la ministre des transports Elisabeth Borne a émis la suggestion de revenir à l’écotaxe, qui consiste à faire contribuer les poids lourds au financement du réseau routier.

Pendant ces trois mois, des élus, associations professionnelles et syndicales, des ONG et entreprises feront des recommandations sur six thèmes : l’environnement, le numérique, l’intermodalité, la sécurité et la sûreté, la gouvernance et le financement ainsi que les fractures sociales et territoriales.

Les Assises de la mobilité permettront de présenter un projet de loi début 2018, la Lom. Cette loi fixera les investissements à réaliser de manière détaillée sur cinq ans.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords