La route Zérotracas
23 octobre 2017
affiche sécurité routière
voiture 
événement 
distracteurs 

« Au volant le téléphone peut tuer » : la nouvelle campagne de la Sécurité routière

La Sécurité routière a lancé une nouvelle campagne pour lutter contre le téléphone au volant.

Malgré l’interdiction des oreillettes et écouteurs au volant, le téléphone reste encore trop utilisé par les conducteurs. Ainsi, près d’un accident corporel sur 10 est lié à son utilisation au volant. En 2016, le téléphone au volant a été la cause de 9 % des accidents mortels en 2016, selon les données de l’ONISR.

En ce début de vacances scolaires de la Toussaint, la Sécurité routière a lancé une nouvelle campagne de sensibilisation pour lutter contre le téléphone au volant intitulée « Au volant le téléphone peut tuer ». Depuis le vendredi 20 octobre, des affiches sont disponibles et un spot est diffusé à la radio pour alerter des dangers encourus.

Téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d’accident, avec ou sans kits mains libres, et envoyer un sms le multiplie par 23 ! En effet, écrire un texto au volant oblige le conducteur à quitter les yeux de la route au moins 5 secondes. Ce laps de temps correspond tout de même à une distance parcourue de 70 mètres en ville (à 50 km/h). Sachant qu’il faut 25 mètres pour s’arrêter lorsqu’on roule à 50 km/h, un choc devient inévitable si un piéton ou cycliste traverse la route même à 90 m du véhicule !

Or, 1 conducteur sur 2 avoue utiliser parfois son téléphone au volant. A travers cette campagne, la Sécurité routière veut rappeler que seulement quelques secondes peuvent suffire à faire basculer toute une vie.

Outre la mise en danger de sa vie et de celle des autres usagers de la route, vous risquez une amende de 135 € et un retrait de 3 points sur le permis de conduire si vous téléphonez au volant.

Source photo : la Sécurité routière
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• COVID-19 | Le déconfinement en quatre étapes jusqu'au 30 juin, les mesures et les impacts probables sur le trafic routier