La route Zérotracas
31 octobre 2017
circulation pluie
voiture 
environnement 

Pollution : la mairie de Paris souhaite mettre fin aux voitures essence dans la capitale à partir de 2030

Après avoir annoncé la fin du diesel pour 2024, la mairie de Paris souhaiterait mettre fin aux voitures essence dans la capitale.
Afin de respecter ses engagements lors de la COP 21, la mairie de Paris envisagerait d’exclure les voitures à essence dès 2030. Cette mesure a été présentée le 11 octobre dernier en comité de pilotage du plan climat de la Ville.

Ce projet, déjà en discussion depuis plusieurs mois selon France Info, à pour but de « définir une ville neutre en carbone à moyen et à long terme. Dans ce cadre, il s’agit donc de planifier la fin des véhicules thermiques et donc des énergies fossiles » selon Christophe Najdosvki (EELV), adjoint à la maire de Paris, chargé des questions relatives aux transports, à la voirie, aux déplacements et à l’espace public.

Mais c’est également pour Anne Hidalgo, le moyen de réaffirmer sa volonté de limiter la place de la voiture dans la capitale notamment par le biais du plan climat constitué d’une trentaine d’actions à instaurer d’ici 2030. De ce fait, afin de compenser la baisse du nombre de véhicules en circulation dans la ville, la mairie de Paris mise sur une offre plus conséquente de transports en commun avec le projet du Grand Paris et fait le pari de l’utilisation des voitures électriques.

Ainsi, une ville neutre en carbone permettrait de réduire la pollution de l’air due aux particules fines, qui d’après l'organisme en charge de la veille sanitaire (Santé Publique France) serait la 3ème cause de mortalité en France.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• TENDANCE | le trafic a dépassé mercredi la moyenne dès 9h30, une hausse dès 13h et un pic à plus de 450 km vers 17h30 (moyenne 260) ••• COVID-19 | Le couvre-feu à 19h est maintenu jusqu'au 18 mai, le 19 mai il sera actif à partir de 21h ••• COVID-19 | Le déconfinement en quatre étapes jusqu'au 30 juin, les mesures et les impacts probables sur le trafic routier