La route Zérotracas
11 avril 2018
voiture 
santé 

La vue : un facteur de sécurité essentiel sur la route

Avoir une bonne vue est considérée comme l’un des principaux critères de sécurité au volant par les français.
Dans le cadre de son Observatoire de la santé visuelle et auditive réalisé chaque année, le groupement Optic 2000 a souhaité interroger les français sur les enjeux de l’impact de la vue et de l’audition sur la sécurité routière.

Il en ressort que les français sont largement concernés par les problèmes de vision et d’audition. En effet, sur les 1000 automobilistes interrogés par l’institut Opinion Way, 77 % d’entre eux sont touchés par des troubles visuels : 41 % par la myopie, 34 % par la presbytie et 23 % par l’astigmatisme. Par ailleurs, plus de 7 automobilistes sur 10 portent un équipement optique (lentilles ou lunettes) y compris lorsque ces derniers prennent le volant.

Quant à l’audition, près d’un français sur quatre déclare souffrir d’au moins un problème auditif (acouphènes et presbyacousie), mais seulement 16 % d’entre eux portent un appareil dédié.

L’étude nous apprend également que sur la route, la vision est considérée comme le 3e facteur de sécurité le plus important après l’absence d’alcool et le bon état du véhicule. D’autre part, plusieurs risques liés à la vue ont été mis en avant lors de cette étude. Ainsi, 65 % des sondés considèrent le brouillard comme un risque visuel, 58 % ont avis similaire sur l’éblouissement et 54 % d’entre eux considèrent la nuit ou les fortes pluies comme un risque visuel.

Si l’ouïe est également essentielle au volant, elle n’arrive qu’en 8ème position des facteurs de sécurité.

D’après le sondage, 78 % des français interrogés estiment qu’il est risqué de porter des écouteurs et 66 % craignent de ne pas entendre les deux-roues.

Pour limiter les risques sur la route, les automobilistes déclarent mettre en place des mesures compensatoires :
- éviter de prendre le volant dans de mauvaises conditions,
- faire des pauses régulières en cas de fatigue
- baisser le volume de la musique dans le véhicule
- porter systématiquement des lunettes de soleils

Des appréhensions vis-à-vis des voitures autonomes

Pour 49 % des automobilistes, les voitures autonomes impliqueraient une perte de vigilance de la part du conducteur et pour 43 % des sondés, celles-ci s’avèrent plutôt déresponsabilisantes. Selon les sondés, la voiture de demain pourra se conduire sans les mains et 40 % sans les yeux. Pour autant, 83 % d’entre eux estiment qu’elle permettra d’anticiper les événements extérieurs (freinage automatique au feu rouge ou encore allure adaptée à celle du véhicule de devant).

En conclusion, bien que la voiture de demain suscite de nombreuses inquiétudes, elle présente également de nombreux avantages : plus de sécurité pour 68 % des automobilistes, possibilité de remplacer une vue déficiente (48 %), réduire la fatigue du conducteur (32 %) et l’isoler du bruit (51 %).

Observatoire de la santé visuelle et auditive


Source : Infographie de l'Observatoire de la santé visuelle et auditive
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• QUELLES COULEURS ? | Le fameux chassé croisé de l'été avec des départs étalés sur 4 jours et un samedi noir mais peu de rouge, limité géographiquement au sud-est