La route Zérotracas
14 mai 2018
professionnel 
comportement 

Le risque routier professionnel sous-estimé par près de 8 dirigeants de TPE/PME sur 10

 Selon une étude menée par l’assureur MMA, près de 8 dirigeants de chefs d’entreprises de TPE/PME sur 10 sous-estiment le risque routier professionnel.
La route reste la première cause d’accident mortel au travail avec près de 400 décès en 2016. Pourtant, moins de 2 dirigeants d’entreprises sur 10 ont conscience que le risque routier est la première cause de mortalité au sein de l’entreprise. Selon eux, cette méconnaissance des risques les empêche de mettre en place des actions de prévention.

En effet, selon une étude menée par MMA, le risque routier professionnel est largement sous évalué par les chefs d’entreprise puisque seulement 18 % d’entre eux le place au 1er rang des risques professionnels. Par ailleurs, ces derniers sous-estiment également leur responsabilité en cas d’accident d’un de leur salarié. Ainsi, 54 % des dirigeants interrogés savent qu’ils peuvent être tenu responsable d’un accident survenu lors d’un trajet de mission et 31 % lors d’un trajet domicile-travail.

Des actions de prévention peu fréquentes au sein des entreprises

Selon l’étude, 17 % des chefs d’entreprises affirment avoir mis en place des actions de prévention du risque routier au sein de leur société. Un chiffre qui a plutôt tendance a stagner depuis 2016. D’autre part, seulement 28 % des dirigeants interrogés ont inscrit le risque routier dans le document unique, ce qui est pourtant obligatoire. Toutefois, ces actions deviennent plus nombreuses dans les entreprises de plus de 10 salariés et dans le secteur du BTP plus spécifiquement.

L’étude révèle également que 33 % des chefs d’entreprises interrogés considèrent ne pas bénéficier de suffisamment d’informations ou d’outils de prévention pour assurer une politique de prévention efficace. Ainsi, 47 % d’entre eux seraient favorable à la mise à disposition d’outils pédagogique en ligne afin d’être mieux informés sur le risque routier professionnel.

Etude réalisée par téléphone par l’Ifop pour l’assureur MMA du 20 au 30 mars 2018 auprès d’un échantillon de 501 dirigeants d’entreprise, représentatif des entreprises françaises de 1 à 49 salariés. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (taille et secteur d’activité) après stratification par région.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• TENDANCE | Les régionaux pourraient rejoindre les stations, ouverture ce week-end de Tignes, Val d'Isère, 2 Alpes, Puy St Vincent ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords