La route Zérotracas
05 novembre 2018
Le "free floating" réglementé
voiture 
législation 
comportement 

Le "free floating" réglementé

Le 23 octobre dernier, la ministre des transports, Elisabeth Borne, a annoncé la mise en place d'un cadre juridique pour le « free floating » dans le cadre de la future loi sur les mobilités.
Le 23 octobre dernier, la ministre des transports, Elisabeth Borne, a annoncé à l’Assemblée nationale la mise en place d'un cadre juridique pour le « free floating » dans le cadre de la future loi sur les mobilités.

Le «free-floating» correspond aux services de mobilité partagée en libre-échange comme les vélos les trottinettes électriques en libre-service sans station.

L'objectif est de créer une nouvelle catégorie de véhicules dans le Code de la route qui pourront circuler sur les pistes et bandes cyclables ou dans les zones 30 mais ne seront pas autorisés sur les trottoirs. La loi d'orientation des mobilités donnera aussi un cadre pour le développement des services en free-floating.

Cette annonce intervient dans le cadre d'une sinistralité à la hausse. Selon les derniers chiffres de la Sécurité routière les accidents liés à la trottinette électrique, mécanique et aux rollers ont augmenté de 23 % en 2017 par rapport à 2016. En 2017, les trottinettes et rollers (données indissociables) auraient fait 284 blessés et 5 tués.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords