La route Zérotracas
26 mars 2009
voiture 
santé 

Priorité jeunes conducteurs

Le 7ème Comité Interministériel de la Sécurité Routière s’est déroulé début juillet 2005.

Une grande satisfaction tout d’abord : ce sont plus de 6 000 vies sauvées et 100 000 blessés épargnés depuis mai 2002.

Mais trois zones d’ombre ressortent de ce bilan :
les jeunes : les 18-24 ans enregistrent une hausse des personnes tuées certes faible (+ 0,7 %) mais décevante dans un contexte de baisse générale de - 8,7 %. Le permis probatoire en place depuis le 1er mars 2004 n’a pas encore produit ses effets.
les conducteurs de deux-roues motorisés : ils accusent une hausse de + 0,1 % du nombre de décès par rapport à 2003 et bien que ne représentant que moins de 1 % du trafic, ils constituent 15,6 % des victimes.
l’accidentalité enregistrée sur les trajets de proximité, survenant fréquemment sur le réseau secondaire : si les résultats sont très positifs sur les grands axes autoroutiers (- 34,5 % de tués en 2004), ils le sont nettement moins sur le réseau départemental (- 7,2 %) et communal (- 4,8 %) sur lesquels s’effectuent les déplacements quotidiens.

Dans ce contexte,  le Comité a annoncé les mesures suivantes :
 le programme d’installation du contrôle sanction automatique se poursuit : les 1 000 radars annoncés seront déployés comme prévu avant la fin de l’année. La répartition par type de réseau est la suivante : 20 % sur autoroute, 60 % sur les routes nationales et 20 % sur les routes départementales. 500 supplémentaires sont annoncés en 2006, contrairement à la première information délivrée par Dominique Perben.
le permis à un euro par jour dès la rentrée de septembre 2005 : en partenariat avec les établissements financiers et les écoles de conduite, un dispositif facilitera le financement du permis pour les jeunes, dénommé opération « permis à un euro par jour ». La facilité de paiement ainsi offerte sera ouverte aux 700 000 jeunes qui passent chaque année leur permis de conduire.
les rendez-vous pédagogiques pour les jeunes conducteurs : un rendez-vous pédagogique non obligatoire interviendra environ 6 mois après l’obtention du permis de conduire.
une meilleure identification des jeunes conducteurs : apposition du « A » à l’avant comme à l’arrière du véhicule. Notamment pour faire respecter les vitesses maximales spécifiques inférieures à celles des autres conducteurs.
renforcement des contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants à la sortie des discothèques : pour renforcer ce dispositif de prévention, les forces de l’ordre seront invitées, dans le cadre des plans départementaux de contrôle, à renforcer les contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants à proximité des discothèques et autres lieux festifs.
des actions multiples vers les 2 roues : une opération nationale de prévention sur les cyclomoteurs pendant la Semaine de la Sécurité Routière, des mesures pour lutter contre le « débridage » …

 

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• QUELLES COULEURS ? | Le fameux chassé croisé de l'été avec des départs étalés sur 4 jours et un samedi noir mais peu de rouge, limité géographiquement au sud-est