La route Zérotracas
30 novembre 1999
voiture 
sécurité routière 

Paris dit stop à un bilan alarmant

Alors que l'accidentologie est en forte baisse depuis 4 ans, Paris fait figure d'exception : une hausse de 8% en 2006 soit 64 morts sur les routes parisiennes en 2006 (dont 27 utilisateurs de deux roues motorisés, 25 piétons, 10 utilisateurs de 4 roues, 2 cyclistes) et plus de 9000 blessés !

La Ville de Paris lance en ce mois de mars 2007 une campagne de sécurité routière et de lutte contre les comportements dangereux sur la voie publique. Intitulée " Aujourd'hui, Paris dit stop ", la campagne s'articule autour de quatre visuels qui s'adressent à chacun des usagers :
- les piétons : " Tous les jours, on traverse en dehors des clous. Et un jour, on y reste " ;
- les cyclistes : " Passer au feu rouge, c'est risquer d'y passer tout court " ;
- les conducteurs de scooters et motos : " Tous les jours, on roule vite. Et un jour, on roule en fauteuil ";
- les automobilistes : " Le permis de conduire n'est pas un permis de tuer ".

Evénement du côté de la rue de Rivoli : 28 totems de plus de 3 mètres de haut ont été implantés symbolisant les silhouettes de personnes décédées suite à un accident.

Enfin, la Ville de Paris et la Préfecture de Police indiquent qu'ils vont travailler conjointement pour lutter plus efficacement contre l'insécurité routière. Les 120 sites les plus accidentogènes vont ainsi faire l'objet d'une attention spéciale : renforcement des contrôles routiers, adaptation de l'infrastructure et mise en place d'actions de sensibilisation. Des référents sécurité routière ont été nommés dans chaque arrondissement de la Ville de Paris, en lien avec les commissariats de police.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• QUELLES COULEURS ? | Un week-end coloré avec toujours un samedi qui se démarque du rouge pour les départs et orange retours, un dimanche encore chargé sur le sud-est