La route Zérotracas
26 mars 2009
voiture 
formation 

Les logiciels de permis de conduire.

Avant, lorsqu’on voulait passer son permis, on potassait les pages austères du code la route, on passait des tests à l’auto-école et on prenait des leçons de conduite avec un moniteur. Maintenant, avec les CD-Rom, les DVD et les sites internet spécialisés, l’apprentissage du code est devenu ludique à domicile. Tranquillement devant son ordinateur ou son téléviseur, on peut ingurgiter des tonnes de leçons et de tests pour apprendre les règles de la conduite et en connaître les pièges.

Cela dit, même s’il est possible de passer son permis tout seul, nous vous conseillons vivement de vous inscrire dans une auto-école. Mais pour mettre toutes les chances de votre côté, Zérotracas.com a fait le tour de l’offre multimédia d’apprentissage à la conduite. Et vous propose même de vous entraîner sur notre site.

Le permis chez soi ?

Eh oui ! On peut passer son permis sans auto-école. Mais ne vous emballez pas, ce n’est pas si simple. Et si vraiment vous voulez vous s’inscrire en candidat libre, sachez qu’une personne doit vous accompagner dans un véhicule à double-commande, qu’elle est responsable en cas d’accident, qu’il faut se renseigner sur les routes ouvertes à l’apprentissage et souscrire une assurance spéciale. Donc, si vous n’avez pas un parent ou un ami qui travaillent dans une auto-école, cette option est pratiquement impossible.

En revanche, l’apprentissage théorique peut tout à fait s’envisager seul. Les outils multimédia et internet offrent des batteries de tests, gratuits ou payant, sérieux ou rigolos. Petit tour d’horizon de la formation solitaire.

Le permis sur compact disque.

Les éditeurs de programmes interactifs proposent de nombreux modules de formation au code de la route. Les coffrets les plus complets (autour de 40 €) contiennent un livre de code, et plusieurs CD-Rom et DVD (accessible sur le micro ou la télé) : programmes de formation, tests, questions-réponses, décryptage des pièges, et parfois simulateur 3D. Les disques sont souvent vendus à l’unité et l’on peut donc acheter uniquement les séries de tests par exemple.

Actualisés chaque année (tout comme le livre du code), ces logiciels d’apprentissage ont tout de même une durée de vie qui dépasse les 12 mois. Même s’il est toujours en évolution, le code de la route n’est pas bouleversé tous les ans. Aussi, si votre grand frère a acheté celui de l’année dernière, vous pouvez encore largement vous entraîner dessus. D’autant que certains éditeurs proposent d’actualiser leur programme via internet.

Il est difficile d’établir une hiérarchie entre les différents coffrets ; en gros, ils se valent à peu près pour la qualité de l’information, seuls l’interface et l’habillage diffèrent. Vous pouvez la tester en allant sur les sites des éditeurs qui reprennent certaines parties des CD. Toutefois, Zérotracas.com recommande le Permis de Conduire 3D, créée par Emme, édité par Hachette Multimédia, et plébiscité par la presse spécialisée.

Il a notamment l’avantage d’être compatible Mac/PC, ce qui est loin d’être le cas de tous. Utilisateurs Apple : méfiez-vous ; mais vous avez l’habitude de vivre à la marge et de lire les jaquettes…

Le code en ligne.

Internet, vous y êtes. Et comme on peut y faire pas mal de choses, profitez en pour vous former à la conduite ou réviser vos connaissances. Si vous avez le permis depuis plusieurs années et pensez connaître le code sur le bout des doigts, faites donc les tests que nous avons mis en ligne sur Zérotracas.com. On parie que vous ferez un paquet de fautes…
Mais nous ne sommes les seuls à diffuser des tests du permis. Ils sont nombreux, mais pas tous gratuits. De nombreux éditeurs de sites proposent aux internautes de s’inscrire pour une durée déterminée (de 15 à 30 € pour 3 ou 4 mois) afin d’avoir un accès illimité à leurs questionnaires. Signalons permis-en-ligne.com, code-à-domicile.com, permisecole.com, qui, outre les tests, disposent de programmes de formation beaucoup plus complets : moniteur en ligne, suivi de progression, et jusqu’à l’inscription au permis. Cela dit, ces programmes haut de gamme plutôt coûteux (200-300 €) s’adressent principalement aux personnes qui ne peuvent se déplacer vers une auto-école et ne remplacent pas la formation pratique.

Pour en revenir aux questionnaires en ligne, presque tous les sites proposent des séries d’essai, qui nécessitent parfois qu’on s’enregistre. En zappant de l’un à l’autre, on peut ainsi s’exercer gratuitement et se confronter à de nombreux tests sans bourse déliée. Reconnaissons tout de même qu’on a vite fait le tour et qu’il n’est pas inutile d’engager une vingtaine d’euros, pour mieux se préparer, à condition d’être sûr de disposer du temps nécessaire pour suivre les tests. Car n’oubliez pas que l’émulation des autres candidats et les conseils d’un professionnel apportent beaucoup à l’apprentissage. Vouloir tout faire tout seul peut vite s’avérer fastidieux.

D’autant que la gratuité à ses limites ; certains des sites librement accessibles que nous avons essayés (permisauto.com, codeclic.com) comportent des erreurs et ont une fâcheuse tendance à buguer.

Pas interdit de s’amuser.

Apprendre à conduire est une chose sérieuse. On peut toutefois déplorer l’absence totale d’humour dans les tests et les cours. Mais qui a dit qu’on ne pouvait pas apprendre en s’amusant ? Alors, pour vous distraire des fastidieuses séries de questions qui s’apparente parfois à de l’hypnose, nous avons aussi repéré quelques sites plus marrants. Faites donc un tour sur cooldriving.ch, un site suisse de simulation à la conduite. Dans des animations 3D, On peut choisir son véhicule et sa couleur et subir un parcours commenté par une sorte de Lara Croft de la route. Encore plus marginal, Driver’s Ed (sur zeweb.com) est un amusant jeu de conduite, mais il n’est disponible qu’en anglais. À ce propos, méfiez-vous lors de vos surfs : vous pouvez tomber sur des sites suisses, canadiens ou belges qui proposent des tests. Mais la législation n’est pas la même partout. Ne vous laissez pas induire en erreur !

Conclusion.

Les outils multimédia permettent de s’initier de façon moderne, efficace et peu coûteuse à la conduite. D’autant qu’il existe des programmes pour toutes sortes de permis : auto, moto, bateau même, et égaiement pour se préparer aux ASSR ou au BSR.

Alors, si vos enfants passent leur vie devant l’écran, offrez leur de se former à la route, sur un CD ou en ligne. Et même s’ils sont très jeunes (il existe des programmes à partir de 8-10 ans), ce ne sera pas du temps perdu et il n’est jamais trop tôt pour s’initier aux dangers. Cela dit, on se répète, apprendre en solitaire n’est pas toujours drôle et il faut une discipline de fer pour s’imposer des heures de questions sur la priorité, seul devant son écran. Bonne révision.

 

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• AVANT-GOÛT | Prochain week-end peu coloré sauf vendredi, surtout pour Paris rouge, le temps ne sera pas de la partie avec pluies et vent ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords