La route Zérotracas
09 mars 2015
voiture 
comportement 

Adapter sa vitesse : la distance de freinage

La distance de freinage est la distance que mon véhicule parcourt entre l’instant où je commence à freiner et l’instant où il s’arrête.

Le principe du freinage

Freiner, c’est éliminer l’énergie cinétique (c’est-à-dire l’élan) que le véhicule a emmagasinée avec la vitesse.

Comme l’énergie cinétique est proportionnelle au carré de la vitesse, la distance de freinage augmente beaucoup plus vite que la vitesse. Quand la vitesse double, la distance de freinage quadruple.

Quand la vitesse est multipliée par 3, la distance de freinage est multipliée par 9. À titre d’exemple, la distance de freinage ne sera pas 2 fois, mais 4 fois plus longue à 100 km/h qu’à 50 km/h. Elle ne sera pas 3 fois, mais 9 fois plus longue à 90 km/h qu’à 30 km/h.

Dans les faits, un choc à 50 km/h équivaut à ne chute du 3ème étage, à 75 km/h à une chute du 7ème étage et  à 100 km/h, du 12ème étage.

Le blocage des roues


Quand les roues se bloquent, elles arrêtent de tourner et les pneus frottent sur le sol. Je ne peux plus agir sur la direction. Je perds le contrôle de mon véhicule. Plus l’adhérence est faible, plus les roues se bloquent facilement. C’est la raison pour laquelle la distance de freinage est doublée sur chaussée humide.


Le blocage des roues augmente la distance de freinage puisque le frottement des pneus sur la chaussée dissipe moins d’énergie cinétique que celui des plaquettes sur les disques de frein.

Que faire en cas de blocage des roues ?

En cas de blocage des roues, pour retrouver mon pouvoir directionnel, je réduis la pression sur la pédale de frein afin que les roues tournent à nouveau. Il sera nécessaire de débrayer en même temps afin d’éviter un calage du moteur qui amplifierait le blocage des roues. Je peux freiner à nouveau dès que les roues se remettent à tourner.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles