La route Zérotracas
30 juillet 2009
voiture 
distracteurs 

Ecrire un SMS en conduisant est plus dangereux que téléphoner

Des chercheurs américains du Virginia Tech Transportation Institute ont établi que le risque d’accident était multiplié par 23 quand un automobiliste écrit un SMS pendant qu’il conduit. En téléphonant au volant, la Sécurité Routière parle d'un risque multiplié par 5 "seulement".


L’étude porte sur une longue prériode d'observation (18 mois) avec un principe simple : des automobilistes ont été surveillés grâce à des caméras installées dans leurs véhicules.

Pour écrire un SMS, certains détournent le regard pendant des périodes qui vont jusqu’à 6 secondes ! Ce qui revient à fermer les yeux pendant une centaine de mètres si l’on roule à plus de 90 km/h.

Comme toujours en matière de sécurité routière, le problème, c'est les autres : ainsi 95% des Américains interrogés assurent qu’il est inacceptable de pianoter des SMS au volant, mais 21% d’entre eux reconnaissent l’avoir fait récemment !!!

En France, "l’envoi comme la réception de SMS et de MMS sont incompatibles avec la conduite", rappelait en novembre 2008 le ministre Jean-Louis Borloo lors du lancement d’une campagne sur les dangers du téléphone au volant (rappel de la campagne de publicité ci-contre).
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• CARTO | Var : point quotidien sur le risque incendie, sévère sauf sur le nord-est du département ••• QUELLES COULEURS ? | Le fameux chassé croisé de l'été avec des départs étalés sur 4 jours et un samedi noir mais peu de rouge, limité géographiquement au sud-est