La route Zérotracas
17 décembre 2010
voiture 
santé 
comportement 

Les jeunes conducteurs français encore trop nombreux à mélanger alcool et conduite

Une étude européenne menée par l’Association Prévention Routière et les assureurs de la FFSA auprès de jeunes conducteurs dans 8 pays européens montre que les jeunes conducteurs français sont encore trop nombreux à mélanger alcool et conduite

Cette étude* met en avant les dangers auxquels sont confrontés les jeunes lors de leurs sorties et apporte des éléments de réponses sur les causes du nombre particulièrement élevé de jeunes tués et blessés sur les routes en France.

 

L’étude confirme l’importance de la consommation d’alcool chez les jeunes européens (8 sur 10 en consomment ne serait-ce qu’occasionnellement). Mais elle révèle aussi des disparités dans la manière de gérer la question de l’alcool et de la conduite :

- si les jeunes Suédois, Polonais et Anglais sont les plus gros consommateurs d’alcool au cours des soirées, ce sont les Français, avec leurs voisins latins (Espagnols et Italiens), qui prennent le plus de risques au volant : au cours de sa dernière soirée, 1 jeune Français sur 4 a conduit après avoir bu de l’alcool et 1 sur 10 en a bu plus de 2 verres.

- La France est aussi l’un des pays où les jeunes jouent le plus avec les limites légales d’alcoolémie (41 % boivent juste ce qu’il faut pour rester en dessous du taux légal d’alcoolémie, 7 % limitent légèrement leur consommation d’alcool mais pensent être au dessus du taux légal).

- L’étude montre en revanche que la France est, avec la Pologne, le pays où l’on a le plus le réflexe du capitaine de soirée (92 % des Français l’ont déjà désigné avant de sortir). Mais l’initiative en revient trop souvent à la personne qui se propose d’elle-même, alors qu’en Allemagne et aux Pays-bas, cela se fait à tour de rôle.

- Les jeunes Français sont également les plus nombreux en Europe à avoir déjà utilisé un éthylotest (42 % contre 17 % en moyenne dans les autres pays) ou à avoir confié leur volant à une autre personne lorsqu’ils ont trop bu (56 % contre 38 % en moyenne).

 

 

* Etude menée par l'institut BVA pour la FFSA et l'association Prévention Routière dans 8 pays européens sur les jeunes conducteurs en Europe.

 

Source : association Prévention Routière

 

 

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• TENDANCE | Les régionaux pourraient rejoindre les stations, ouverture ce week-end de Tignes, Val d'Isère, 2 Alpes, Puy St Vincent ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords