La route Zérotracas
02 février 2012
voiture 
comportement 

Un journaliste témoigne après avoir tué un homme sur la route


Poursuivi pour homicide involontaire, il écope de deux mois de sursis, de 1 500 francs d'amende et de seize mois de retrait de permis.

"Je dois assumer et en tirer une leçon de vie" explique-t-il.

Au travers d'un témoignage bouleversant, Bertrand Parent ne tente pas de moraliser les conducteurs mais de faire prendre conscience qu'une seule erreur, même infime, peut entraîner un accident mortel. "Ce ne sont pas que les chauffards ou les alcooliques qui tuent sur les routes. Cela peut être chacun de nous".

Le journaliste décide donc d'écrire un livre, au départ personnel, mais qui le pousse à rencontrer une personne ayant également perdu un proche sur la route. Une rencontre poignante, qu'il partage avec Chantal Perrichon, présidente de la ligue contre la violence routière, qui a perdu sa fille de 14 ans, fauchée par un motard.

Il tente également de prendre contact avec la famille du disparu, sans succès, mais la petite amie de l'époque présente au moment de l'accident, accepte de lui parler. Un réel soulagement tant pour l'un que pour l'autre, libérant ainsi les tabous liés au drame présents depuis toutes ces années.

Aujourd'hui soulagé, Bertrand Parent se dit heureux d'avoir pu rendre hommage à l'homme qu'il a tué. Une partie des bénéfices de la vente du livre sera reversée à la ligue contre la violence routière.


Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords