La route Zérotracas
06 mars 2012
voiture 
législation 

Le contrôle technique

Le mauvais état des véhicules est en cause dans 17% des accidents mortels. Cela ne signifie pas qu'on peut faire n'importe quoi avec un véhicule neuf, mais qu'un véhicule bien entretenu ne trahira pas son conducteur s'il est bien maîtrisé. Pour s'assurer de son bon état, un contrôle technique, réalisé par des contrôleurs agréés, est obligatoire pour tout véhicule de moins de 3,5 tonnes et âgés de 4 ans ou plus.


Quand passer son contrôle technique ?

Le premier contrôle doit être effectué dans les 6 mois qui précèdent le 4ème anniversaire de la 1ère mise en circulation. Pour les contrôles suivants, reportez-vous à la date mentionnée sur la carte grise. En cas de vente d'un véhicule de plus de 4 ans, le contrôle doit dater de moins de 6 mois. Si ce n'est pas le cas, un contrôle anticipé doit avoir lieu avant de pouvoir procéder à la vente.

Quels sont les points contrôlés ?

124 points de contrôle réglementaires sont passés en revue :

  • Identification (plaque d'immatriculation, numéros de série frappés et plaque constructeur)
  • Freinage
  • Organes de direction
  • Visibilité (vitrages, rétroviseurs, essuie-glaces)
  • Eclairage - signalisation (phares et feux)
  • Liaison au sol (suspensions, demi-trains et pneumatiques)
  • Structure (longerons, traverses etc.) - carrosserie (portes, capot, ailes, pare-chocs)
  • Equipements (sièges, ceintures, avertisseur sonore)
  • Organes mécaniques (Circuit et réservoir de carburant, échappement etc.)
  • Pollution (teneur en CO2 et lambda, opacité des fumées, niveau sonore).

  • Attention : en aucun cas, un contrôleur ne peut intervenir sur votre voiture, même pour une intervention bénigne. Cette interdiction est pour vous un gage de sérieux et d'objectivité.


  • Votre rendez-vous

    Après avoir vérifié la date de passage de votre véhicule, prenez rendez-vous dans votre centre de contrôle agréé. N'oubliez pas, le jour de la visite, d'apporter le certificat d'mmatriculation du véhicule véhicule.

    A l'issue de la visite, votre contrôleur établira un procès-verbal précis et clair indiquant tous les points sur lesquels une anomalie a été constatée : ceux soumis à contre-visite et les autres. En cas de contre-visite, vous disposez ensuite d'un délai de 2 mois pour faire réparer votre véhicule et vous présenter à nouveau dans le centre de contrôle technique.

    Attention : après expiration du délai de 2 mois, le contrôleur ne pourra plus effectuer la contre-visite de votre véhicule. Il sera obligé de refaire une visite complète.



    www.securitest.fr

    www.autosecurite.com


    Sur le même thème
     
    Afficher plus d'articles
    ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• CARTO | Var : point quotidien sur le risque incendie, sévère sauf sur le nord-est du département ••• QUELLES COULEURS ? | Le fameux chassé croisé de l'été avec des départs étalés sur 4 jours et un samedi noir mais peu de rouge, limité géographiquement au sud-est