La route Zérotracas
26 juin 2012
professionnel 
distracteurs 
comportement 

Les salariés et le téléphone : une inconscience de plus en plus répandue

Un sondage réalisé en janvier 2012 par l'IFOP et la PSRE (Promotion et Suivi de la Sécurité Routière en Entreprise) s'est penché sur le problème du téléphone au volant chez les salariés.

Résultat ? On dénombre près de deux salariés sur trois (63% au total) qui téléphonent lors de déplacements professionnels (trajets domicile-travail ou trajets de missions). Les personnes le plus souvent contactées sont le responsable hiérarchique ou les différents services de l'entreprise. Seuls 20% des coups de fil sont passés à l'arrêt du véhicule.

Le problème majeur qui ressort de cette étude est que les chefs d'entreprise et les salariés (plus de la moitié des deux parties) relativisent beaucoup trop cette pratique, ne prenant aucune conscience du danger.

Salariés téléphone volant

On remarque également que 67% des employeurs et 58% des salariés déclarent que le kit-mains libres réduit considérablement les risques. Un opinion généralisée à tort. En effet, même si l'utilisation de ce dernier est légale, elle est tout autant dangereuse que le téléphone, car elle détourne l'attention du conducteur.

Par ailleurs, les smartphones et la "génération texto" influent considérablement sur les pratiques des salariés. La proportion de jeunes qui lisent, envoient des SMS ou consultent leurs mails au volant progresse de 18% (27% en 2011 et 45% en 2012). Près d'un jeune sur 10 surfe même sur Internet en conduisant !

Malgré le fait qu'une majorité des sondés semble avoir le sens des bonnes pratiques, les réponses en fin de sondage sont surpenantes : 22% des personnes interrogées pensent que téléphoner en conduisant n'est pas plus dangereux que d'écouter un CD, 17% pensent que cela ne modifie pas leur manière de conduire et 23% jugent que cela ne perturbe pas la conduite et permet de gagner du temps…
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords