La route Zérotracas
09 octobre 2012
voiture 
équipement 

Petit point sur l'éthylotest

À partir du 1er juillet 2012, l'ensemble des conducteurs de véhicule terrestre à moteur (sauf les cyclomoteurs à 2 ou 3 roues de moins de 50cm3) sera dans l'obligation de posséder un éthylotest.

fotolia_39720036_xsCelui-çi devra être présenté en cas de contrôle, et devra respecter les conditions de validité, à savoir :

- être certifié conforme (norme NF)
- respecter la date de péremption prévue par le fabricant

En cas de défaut de possession du dit éthylotest, le conducteur sera sanctionné par une amende de 11 euros, à compter du 1er mars 2013 (date initiale au 1er novembre 2012, reportée en raison des difficultés liées à l'approvisionnement en éthylotests auquel font face certaines régions). D'ici là, les forces de l'ordre conduiront une action de prévention, en rappelant à l'ordre les automobilistes ne respectant pas la nouvelle législation.


Vous pouvez retrouver la liste des éthylotests certifiés établie par la LNE, Laboratoire de Métrologie et d'Essais, en cliquant sur ce lien.

Les véhicules équipés d’un dispositif d’antidémarrage par éthylotest électronique sont également valable.


Combien ça coûte ?


En cette période de grande demande, le prix des éthylotests chimiques peut varier de 1,50€ en vente physique à près de 8€ sur Internet. Mais en général, le prix se chiffre entre 1,50€ et 5€. Leur durée de péremption est de 2 ans et ils doivent être stockés entre +10°C et +40°C.

Un éthylotest électronique est vendu environ 100€. Il faut ajouter à cet investissement, le coût de vérification et d'étalonnage annuel.


Où les trouver ?


Dans les grandes surfaces, les établissements spécialisés dans l'entretien et la réparation automobile, les pharmacies, les stations-service, les cavistes et les tabac-presse.

Si vous souhaitez l'acheter sur Internet, il faut bien vérifier que le produit est certifié conforme et se trouve dans la liste ci-dessus.


Comment l'utiliser ?


En cas d'acquisition d'un éthylotest chimique, attendre au moins une heure après l'absorption une boisson alcoolique. En effet, une fois la dernière consommation absorbée, les réels effets ne se manifestent qu'au bout d'un certain temps.

Si les cristaux jaunes du tube virent au vert : le seuil d'alcoolémie légal est atteint ou dépassé. Prendre le volant est alors prohibé.

En cas d'acquisition d'un éthylotest électronique, souffler dans l'embout jusqu'à l'arrêt du signal sonore (ou du visuel). Le résultat exact du taux d'alcoolémie s'affichera et un message d'alerte sera envoyé si la limite est dépassée.

Quel est le taux à ne pas dépasser ?

Le taux d'alcoolémie admis doit être inférieur à 0,5 g d'alcool par litre de sang ou 0,25 mg d'alcool par litre d'air expiré.


Attention aux arnaques !


À l'approche de cette nouvelle obligation légale, les arnaques sur Internet sont de plus en plus nombreuses. Plus de 150 fausses offres auraient déjà été recensées sur la Toile. Plusieurs procédés sont utilisés pour tromper le public : de faux logos de certifications et/ou officiels tels que ceux de la Sécurité Routière ou de l'Association Prévention routière, le placement de faux produits parmi d'autres homologués pour induire en erreur les internautes...

Les douanes françaises ont d'ailleurs saisies en un mois près de 20 000 appareils non conformes en provenance de Chine.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• QUELLES COULEURS ? | Le fameux chassé croisé de l'été avec des départs étalés sur 4 jours et un samedi noir mais peu de rouge, limité géographiquement au sud-est