La route Zérotracas
20 juillet 2012
voiture 
sécurité routière 

Accidentologie : les résultats définitifs de l'année 2011

Avec une hausse du trafic plutôt modérée (+0,8%), l'année 2011 marque un quasi-palier pour la mortalité.

La météo printanière du début d'année est largement mise en cause : la saison motocycliste a démarré avec un mois et demi d'avance, pesant lourd sur le bilan définitif.

On observe -3,4% pour les accidents corporels, -3,8% pour l'ensemble des blessés et -2,3% pour les accidentés hospitalisés.

Les deux roues motorisés enregistrent une hausse globale de +3%. Autre phénomène en ce qui concerne les piétons, une hausse inédite des personnes tuées est observée avec +7%, un phénomène inquiétant.

Quant à la mortalité à bicyclette, elle baisse de -4,1% en rase campagne et de -1,7% en milieu urbain.

securite-routiere-2011


Hommes et femmes

On enregistre 76% de mortalité pour les hommes contre seulement 24% pour les femmes. Cette part de femmes tuées sur les routes est à rapporter à leur part démographique (52% de la population) et à leur part de mobilité routière (48% des parcours en voiture).

L'augmentation du risque pour les hommes s'explique en partie par le fait qu'ils sont ultra-majoritaires des deux roues motorisés et surtout des motos. Ils représentent ainsi 93% de la mortalité en deux roues motorisés contre seulement 7% pour les femmes. Les hommes restent largement représentatif de la mortalité hors deux roues motorisés en représentant 71% des tués masculins, contre 29% pour les femmes.

Pour obtenir plus de détails sur le bilan définitif de l'année 2011, vous pouvez télécharger le PDF de l'ONISR (Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière) en cliquant ici.

Zérotracas a enquêté pour vous sur le comportement des femmes et des hommes au volant.

Visionner la vidéo sur Zérotracas.tv. !



Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• QUELLES COULEURS ? | Le fameux chassé croisé de l'été avec des départs étalés sur 4 jours et un samedi noir mais peu de rouge, limité géographiquement au sud-est