La route Zérotracas
03 janvier 2013
voiture 
équipement 
santé 

Des éthylotests défaillants

Sur les 12 modèles d'éthylotests chimiques et électroniques testés par le magazine UFC-Que Choisir, six d'entre eux se sont révélés défaillants.

Ces derniers indiquaient une alcoolémie inférieure à la limite légale autorisée alors qu'elle la dépassait. Des résultats qui viennent confirmer ceux de l'hebdomadaire Auto Plus. Même constat du côté de 60 millions de consommateurs, qui a testé deux modèles chimiques et sept électroniques : cinq sur neuf n'étaient pas fiables.

Le 20 décembre 2012, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait annoncé le retrait du marché de plus de 400 000 éthylotests jugés non conformes et dangereux.

Cette mesure faisait suite à une vaste enquête menée dans 144 établissements de fabrication, d'importation ou de distribution, notamment des sites Internet. Au total, 181 annonces ont été bloquées sur Internet.

Cinq éthylotests sur douze sont à éviter absolument. En effet, ces derniers vous indiquent que vous pouvez prendre le volant alors que vous dépassez la limite autorisée. Les équipements électroniques sont cependant plus fiables que les chimiques, qui sont parfois difficiles à déchiffrer.

Par ailleurs, le froid a également un impact certain sur le bon fonctionnement des éthylotests chimiques. Le réactif semblerait être inhibé par les températures basses, et le seul fait de le réchauffer avec les mains le rendrait alors à nouveau utilisable.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• QUELLES COULEURS ? | Un week-end coloré avec toujours un samedi qui se démarque du rouge pour les départs et orange retours, un dimanche encore chargé sur le sud-est