La route Zérotracas
20 juin 2013
voiture 
équipement 

L'entretien des pneumatiques négligé

En Europe, près de quatre automobilistes sur cinq ne vérifient pas la pression de leurs pneumatiques. C'est la conclusion que l'on peut tirer d'une étude réalisée par le manufacturier Bridgestone, qui a procédé à 28 000 contrôles dans toute l'Europe.
Des statistiques inquiétantes, avec un bilan qui s'aggrave lourdement cette année. En effet, 78% des automobilistes conduisent avec des pneus sous-gonflés (contre 63% en 2001), 25% avec des pneus usés au-delà de la limite légale (20% en 2011) et 25% des usagers négligent l'état de leurs pneus en 2012 par rapport à l'année précédente.

Ces négligences s'expliquent notamment par un climat économique général, qui pousse les conducteurs à moins investir dans l'entretien de leur véhicule. Pourtant, quelques centaines de grammes de pression en moins peuvent faire défaut en termes de réponse au coup de volant, de freinage et de résistance en cas de dérapage.

De plus, un pneu mal gonflé gaspille du carburant inutilement. Il absorbe l'énergie de chaque tour de roue, au lieu de la transmettre à la route. Selon le calcul de Bridgestone, on augmenterait ainsi la facture automobile des automobilistes européens de 3,9 milliards de litres de carburant, soit 9,2 millions de tonnes de CO2 chaque année.

L'idéal est de contrôler la pression de ses pneus chaque mois et d'en profiter pour vérifier la profondeur des sculptures et les usures. Avant de prendre la route pour les vacances, cet entretien est un gage de sécurité et de longévité du véhicule.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• QUELLES COULEURS ? | Le fameux chassé croisé de l'été avec des départs étalés sur 4 jours et un samedi noir mais peu de rouge, limité géographiquement au sud-est