La route Zérotracas
08 juillet 2013
voiture 
innovation 

Etudier le cerveau pour réduire les accidents

L'entreprise américaine Intel explore le cerveau humain pour rendre les routes plus sûres. Le constructeur de processeurs souhaite, en effet, déterminer les différentes phases pendant lesquelles un conducteur est concentré, et les moments auxquels il pense à autre chose.
« Nous essayons de mieux comprendre les gens, ce qu’ils pensent et ressentent », explique Paul Crawford, chercheur chez Intel. Analyser la manière de réfléchir des conducteurs aiderait à mieux anticiper les dangers potentiels auxquels ils font face. L'entreprise a donc développé des outils capables de mesurer l'activité cérébrale d'un conducteur, selon plusieurs paramètres, notamment la vitesse. Les mesures sont effectuées au travers de capteurs infrarouges, qui analysent les stimulations de la partie la plus extérieure du cerveau.

Différents tests sur un simulateur ont été réalisés sur des conducteurs volontaires. L'objectif était de conduire à 80 km/h pendant une heure, puis à 400 km/h. La mesure des différentes phases d'activité cérébrale a permis de mieux comprendre les phases durant lesquelles le conducteur est concentré, ou au contraire, celles durant lesquelles son attention est plus relâchée.

Pour Intel, le but est simple : détecter à quels moments le conducteur perd son attention et trouver un moyen de lui faire reprendre ses esprits pour une meilleure concentration. "Cela peut être de changer de station de radio, d'augmenter ou de baisser le volume, ou de ralentir légèrement la voiture pour l'éloigner du véhicule de devant" précise Paul Crawford.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• CARTO | Var : point quotidien sur le risque incendie, sévère sauf sur le nord-est du département ••• QUELLES COULEURS ? | Le fameux chassé croisé de l'été avec des départs étalés sur 4 jours et un samedi noir mais peu de rouge, limité géographiquement au sud-est