La route Zérotracas
06 août 2013
voiture 
santé 

Boire ou conduire n'est pas une évidence pour tous

 La Sécurité routière lance cet été le clip intitulé : "Si t'as pas de Sam, t'as le seum". Le "seum"… C'est-à-dire ? Ce mot signifie le malaise, l'embarras. Réalisé par Julien Pelgrand, il entend inciter les jeunes à faire la fête avec un "Sam", personnage créé en 2003 par la Sécurité routière pour désigner celui qui conduit mais qui ne boit pas.
 En effet, les jeunes entre 18 et 24 ans sont les plus grandes victimes de la route. Le samedi, elles représentent 23,6% des tués et 21% le dimanche. Parmi eux, 40% ont un taux d'alcool positif. Cette campagne est donc la bienvenue. Malgré ce type de prévention, les contrôles d'alcoolémie sont la manière la plus efficace pour dissuader les automobilistes de prendre le volant en ayant bu, et contrôler le taux des usagers.

Cependant, une enquête menée par l'Automobile Club association et l'Argus auprès de 6 566 personnes, entre le 17 et le 19 juin, montre que 26% des conducteurs n'ont jamais été contrôlés. Les 74% ayant déjà fait l'objet d'un contrôle l'ont été il y a plus de deux ans et 54% estiment "très peu probable" ou "peu probable" d'être contrôlés. Par ailleurs, presque une personne sondée sur deux (48,72%) a déjà conduit sous l'emprise de l'alcool. Et 9% ont conduit à la fois ivres et sans permis.

Des attitudes à risques qu'il s'agit de combattre en respectant sa propre sécurité, mais aussi celle des autres.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• COVID-19 | Le couvre-feu à 19h est maintenu jusqu'au 18 mai, le 19 mai il sera actif à partir de 21h ••• COVID-19 | Le déconfinement en quatre étapes jusqu'au 30 juin, les mesures et les impacts probables sur le trafic routier