La route Zérotracas
25 juillet 2019
voiture 
comportement 

Route des vacances : des conducteurs prévoyants mais qui prennent des risques

Si la majorité des conducteurs sont prévoyants et conscients des dangers sur la route, seuls 55 % des conducteurs comptent faire une pause toutes les 2 heures. Retrouvez nos conseils pour prendre la route des vacances sereinement.
Selon la dernière étude Ifop* pour MMA, 58 % des automobilistes ont déjà eu un épisode de somnolence en conduisant. 74 % des Français savent qu’il faut en faire toutes les 2 heures, mais seuls 55 % prévoient d’en faire à cette fréquence. Plus inquiétant, seulement 9 % des conducteurs savent qu’il faut faire des pauses dès les premiers signes de fatigue.

Bien que plus de 9 conducteurs sur 10 planifient leur itinéraire, seuls 29 % prévoient le nombre de pauses et 22 % les lieux de ces pauses.

L’étude montre également que certains points de sécurité sont négligés. En effet, 78 % des Français modifient leur temps de sommeil au moment du départ pour se lever plus tôt (76 %) et / ou se coucher plus tard (15 %). De plus, seuls 49 % pensent à dégager au maximum l’habitacle du véhicule et 53 % à laisser à portée de main la nourriture, l’eau, le téléphone/GPS et les lunettes de soleil.

En ce qui concerne le trajet en lui-même, 80 % des parents prévoient des occupations pour les enfants, principalement de la lecture (60 %), des jeux de réflexion, des chansons (45 %) et des vidéos (41 %).

Reposez vous avant le départ

Les vacances doivent commencer avec une bonne nuit de sommeil. En effet, ne dormir que 5 heures avant un long voyage multiplie par 3 le risque d’accident. Dormez suffisamment les nuits précédant le départ pour éviter de partir avec une dette de sommeil le jour J.

Pour rester concentré sur la route, il est important de faire une pause toutes les 2 heures. Si la fatigue se fait ressentir, arrêtez-vous et reposez-vous. C’est la seule solution efficace ! Enfin, pendant les arrêts, ne jamais laisser des passagers ou des animaux dans le véhicule.

Il est aussi important de savoir reconnaître les signes annonciateurs de la somnolence au volant afin de les éviter : picotement des yeux et/ou clignements des paupières, difficultés à se concentrer, bâillements, raideurs dans la nuque ou dans le dos, fourmillements dans les jambes ou encore un besoin incessant de changer de position.

Hydratez et rafraîchissez-vous régulièrement.

En cas de forte chaleur, pensez à boire régulièrement.

Par ailleurs, une température trop froide dans la voiture peut favoriser la fatigue. En période de canicule, la climatisation ne doit pas dépasser 10° d’écart entre la température extérieure et celle du véhicule afin d'éviter un choc thermique.

On oublie les repas trop copieux avant de prendre la route, la digestion favorisant l’endormissement, privilégiez plutôt les repas légers, riches en vitamines, et bien sûr sans alcool.

Bonne route et bonnes vacances !

Découvrez l’étude complète en version PDF







* Etude réalisée en ligne par l’Ifop pour MMA du 24 au 26 juin 2019 auprès d’un échantillon de 1 002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, titulaire du permis B.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• TRANSPORTS | Grève SNCF sur le réseau TGV Atlantique ce week-end, possible report vers la route ••• QUELLES COULEURS ? | Un début de vacances essentiellement en vert, hors Ile-de-France vendredi ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords