La route Zérotracas
29 juillet 2019
voiture 
santé 
comportement 

Manger léger pour conduire serein

Une nouvelle étude démontre qu’un repas trop calorique agit de façon significative sur la vigilance du conducteur et augment le risque d’accident.
L’association Attitude Prévention a réalisé, avec le docteur Frédéric Saldmann, cardiologue et nutritionniste, et le professeur Fabrice Bonnet, médecin endocrinologue, une étude auprès d’automobilistes en situation réelle de conduite grâce à un simulateur.

Impliquée dans 1/3 des accidents mortels, la somnolence est l’une des principales causes de mortalité sur autoroute. L’objectif était d’étudier l’impact de l’apport nutritionnel sur la vigilance du conducteur.

Les chercheurs ont utilisé un simulateur de conduite et un capteur infra-rouge qui détecte les signes de fatigue. Les participants ont réalisé des tests de freinage après avoir mangé 3 types de repas :
- à jeun depuis la veille au soir ;
- un repas « normo-calorique » de 500 calories ;
- un repas « hyper-calorique » de plus de 1500 calories.

Résultat, après un repas hyper-calorique, la distance de freinage augmente de 9,7 mètres. Avec un repas normo-calorique, 75 % des conducteurs ont vu leur distance augmenter de 2,16 mètres. Enfin, le temps de freinage est réduit lorsque les conducteurs son à jeun.

Concernant le niveau de vigilance, aucun des participants à jeun n’a somnolé. Ceux ayant mangé un repas de 500 calories ont atteint le niveau 1,5 qui dénote un état allant vers la « somnolence modérée ». C’est-à-dire que les capacités de freinage ont peu d’impact sur la distance supplémentaire nécessaire à l’arrêt total du véhicule. Enfin, les repas « hyper-calorique » ont connu plusieurs phases de somnolence. En effet, 54 % des conducteurs ont atteint un état de somnolence modérée, 37,5 % de somnolence significative et 17,5 % le niveau d’extrême somnolence.

Avant de prendre la route pour une longue distance notamment, il est donc important de manger équilibré et d’adopter les bons réflexes en termes d’alimentation et d’hydratation. Les repas trop riche sont à proscrite pour éviter la somnolence au volant.

Découvrez l’étude complète et les conseils de repas équilibré : https://www.attitude-prevention.fr/donnees-chiffrees/etude-bien-manger-mieux-conduire
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• QUELLES COULEURS ? | Le fameux chassé croisé de l'été avec des départs étalés sur 4 jours et un samedi noir mais peu de rouge, limité géographiquement au sud-est