La route Zérotracas
07 octobre 2013
Les cyclistes sont souvent peu visibles la nuit en ville.
vélo 
comportement 

Les cyclistes peu visibles en ville

En 2012, 155 cyclistes ont été tués dans un accident de la route (source ONISR). Par ailleurs, 20% des cyclistes tués le sont la nuit. C'est pourquoi leur équipement d'éclairage est vital et représente un réel enjeu de sécurité routière, qu'il est important de ne pas négliger.
Entre janvier et mars 2013, en partenariat avec MMA, les bénévoles de l'association Prévention Routière ont observé près de 2 000 équipements cyclistes urbains à Paris et dans 10 autres villes de France. Cette enquête terrain révèle que les trois quarts des cyclistes qui utilisent un vélo personnel la nuit ont un dispositif d’éclairage absent ou défectueux ! Une enquête qui met grandement en évidence le manque de conscience de la part des cyclistes en cas d'éclairage insuffisant. Des efforts sont donc à faire pour généraliser le port d'équipements de visibilité, non obligatoires, comme le casque ou les accessoires rétroréfléchissants. Ces derniers sont indispensables pour une meilleure sécurité sur la route, notamment la nuit.

3 vélos personnels sur 4 présentent un défaut d'éclairage à l'avant ou à l'arrière. Les raisons évoquées sont une absence d'équipement, un mauvais entretien du vélo, un vol ou une dégradation, ou encore une négligence du cycliste. Par ailleurs, 6 vélos personnels sur 10 sont totalement dépourvus d'éclairage.

Les vélos de location sont, quant à eux, exemplaires sur l'éclairage. Mais leurs utilisateurs n'utilisent que très peu les gilets et brassards rétroréfléchissants, ainsi que leur casque.

En ce qui concerne les résultats géographiques de l'étude, les défauts d'éclairage sont très fréquents, quel que soit le lieu d'habitation. L'équipement en accessoires rétroréfléchissants reste minoritaire, malgré les variations d'une ville à l'autre : 25% ou plus à Paris, Valenciennes ou Rennes et assez anecdotique à Strasbourg.

Le port du casque reste aussi minoritaire et varie d'une ville à l'autre : 15% ou plus à Paris, Lille et Valenciennes. Il est anecdotique à Strasbourg, Toulouse, Gap et La Rochelle.

Pour rouler en toute sécurité, l'assureur MMA et l'association Prévention Routière livrent quelques conseils simples comme assurer l'entretien des feux et disposer d'éléments rétroréfléchissants (par exemple, les catadioptres sur les roues et les pédales). Pour rappel, les feux de position rouge (à l'arrière) et blanc (à l'avant) sont obligatoires la nuit. N'oubliez pas de porter un casque et un gilet jaune de haute visibilité lors de vos déplacements de nuit. Le gilet est obligatoire pour tout déplacement hors agglomération.

Pour éviter les mauvaises surprises, faîtes régulièrement contrôler vos freins. Une attention toute particulière doit également être portée aux angles morts, notamment lorsque l'on roule à côté de poids lourds ou de bus. Il s'agit de garder un contact visuel avec le conducteur, pour être toujours dans son champ de vision. Il est également conseillé de ne pas remonter les files de voiture par la droite et de ne pas écouter de la musique tout en pédalant. Coupé de l'environnement extérieur, vous risqueriez de ne pas entendre un véhicule qui approche.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• TENDANCE | Les régionaux pourraient rejoindre les stations, ouverture ce week-end de Tignes, Val d'Isère, 2 Alpes, Puy St Vincent ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords