La route Zérotracas
14 octobre 2013
31% des conducteurs Français déclarent lire des SMS au volant
voiture 
distracteurs 

Les dangers du smartphone au volant

La Sécurité routière a mis en place une nouvelle campagne choc, pour sensibiliser le public à l'utilisation des smartphones au volant, et surtout de la pratique du texto. On y voit un jeune papa et son enfant en voiture. 
Le petit garçon supplie son père de regarder les dessins qu'il a réalisé, mais celui-ci lui explique qu'il ne peut pas quitter la route des yeux, qu'il les regardera plus tard. A la réception d'un SMS, il prend pourtant son smartphone en main pour le consulter attentivement, sans voir la voiture de devant, arrêtée sur la route.

Le smartphone nous permet de nous connecter de plus en plus aux réseaux sociaux, à Internet, d''envoyer des SMS… mais nous coupe totalement de notre environnement. Au volant, l'utilisation de ce téléphone intelligent représente une prise de risque considérable pour le conducteur. Impossible en effet de se concentrer sur la route et, en même temps, sur l'écran de son téléphone.

Aujourd'hui, 24,1 millions de Français détiennent un smartphone… et près d'un tiers des Français l'utilise en conduisant. Un chiffre qui est multiplié par deux lorsqu'il s'agit des moins de 35 ans.

Le smartphone est le seul dispositif qui cumule les quatre sources de distraction qui peuvent détourner l'attention d'un conducteur. En effet, écrire un message en conduisant multiplie par 23 le risque d'avoir un accident et le conducteur doit détourner les yeux de la route en moyenne 5 secondes.

L'attention est détournée par ce que l'on entend (la sonnerie), ce que l'on voit (l'écran), ce que l'on fait (répondre) mais aussi par les pensées parasites. L'angoisse que certains peuvent ressentir par le fait de ne pas décrocher s'appelle le syndrome FOMO (Fear Of Missing Out). Chez les moins de 25 ans, le téléphone mobile est presque une addiction : 71% souhaiterait que leur téléphone indique qu'ils sont au volant ou indisponibles. Les utilisateurs ont une réelle angoisse d'être coupés du monde s'ils ne répondent pas immédiatement à l'alerte signalée. En effet, deux tiers des moins de 25 ans consultent leur téléphone au volant contre 34% des 25-34 ans.

L'utilisation d'un téléphone portable, tenu en main, est sanctionnée par une amende forfaitaire de 135€ et un retrait de 3 points sur le permis de conduire. Consulter ou manipuler son smartphone est également interdit et passible des mêmes sanctions. Concernant le kit main libre, son usage est toléré, mais peut être retenu comme circonstance aggravante si, en cas d'accident, son utilisation est avérée en être la cause.

Quelques chiffres sur les dangers du SMS au volant :


- 31% des conducteurs déclarent lire des SMS au volant
- 61% des conducteurs qui déclarent regarder leurs SMS au volant ont moins de 35 ans
- Les Français perçoivent de moins en moins le danger de téléphoner au volant : en 2004, ils étaient 90% à le penser, en 2013, ils ne sont plus que 76%
- Ecrire un message en conduisant multiplie par 23 le risque d'accidents
- 1 accident corporel sur 10 est lié à l'utilisation d'un téléphone portable au volant
- Envoyer ou recevoir un message nécessite de quitter la route des yeux




Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• QUELLES COULEURS ? | Le fameux chassé croisé de l'été avec des départs étalés sur 4 jours et un samedi noir mais peu de rouge, limité géographiquement au sud-est