La route Zérotracas
27 mars 2014
voiture 
santé 

Dormir ou conduire, il faut choisir

La fatigue et la somnolence au volant peuvent être responsables d’accidents mortels sur la route. Ce vendredi 29 mars, à l’occasion de la 14ème journée du sommeil, l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance fera un point sur le sommeil et les risques liés à la somnolence sur la route.
L’objectif de cette journée nationale est de sensibiliser et d’informer le public aux dangers causés par le manque de sommeil. Au programme dans 40 villes de France :
- Ouverture des portes des centres du sommeil et des structures spécialisées
- Intervention de spécialistes du sommeil et d’association de malades liés aux troubles du sommeil
- Mise en place de « villages sommeil » avec des stands et des conférences, débats, cafés rencontres, animations et expositions

Selon une étude menée par l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance, 36% des actifs souffrent du manque de sommeil avec des nuits d’une durée inférieure à 6h. Ces nuits trop courtes par rapport au temps de sommeil conseillé qui est de 7h, représentent un réel danger sur la route. En effet, 17% des actifs affirment somnoler au volant au moins une fois par mois et un conducteur sur dix déclare s’être endormi au volant une fois dans l’année.

Le manque de sommeil a également des conséquences directes sur notre santé : diminution des capacités physiques et psychiques, troubles de la concentration, mauvaise humeur, dépression, prise de poids, diabètes, problèmes cardiovasculaires…

Pour lutter contre la fatigue, il est entre autre conseillé d’adopter une hygiène de vie saine, d’avoir des horaires réguliers, de faire du sport, de prendre un dîner léger, se réserver une période de calme avant de s’endormir.


Pour plus d'informormations sur la journée du sommeil, cliquez ici

Source : Institut National du Sommeil et de la Vigilance

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• QUELLES COULEURS ? | Le fameux chassé croisé de l'été avec des départs étalés sur 4 jours et un samedi noir mais peu de rouge, limité géographiquement au sud-est