La route Zérotracas
11 mars 2015
73 % des Français ne souhaitent pas une baisse de la vitesse de 10 km/h.
voiture 
pratique 

7 conducteurs sur 10 sont défavorables à une baisse de la vitesse de 10 km/h

Selon un sondage CSA réalisé pour Direct Matin auprès de 1 010 personnes, 73 % des Français sont défavorables à une éventuelle diminution de 10 km/h de la vitesse limite autorisée. Zérotracas.com de MMA vous en dit plus sur cette enquête.
Si une expérimentation de la vitesse limite autorisée à 80 km/h sur les routes est prévue cette année, les Français ne souhaitent pas sa généralisation. C’est ce que révèlent les résultats d’un sondage CSA pour Direct Matin.

En effet, selon le sondage 73 % des Français interrogés seraient défavorables à une diminution de 10 km/h de la vitesse autorisée (par exemple de 90 à 80 km/h sur les routes). Par ailleurs, ils sont 31 % à y être opposés et 42 % à être « tout à fait opposés ».

Les hommes sont plus réticents que les femmes à une éventuelle généralisation des limites de vitesse. Ainsi, 78 % des hommes y sont défavorables contre 69 % des femmes.

Plus souvent amenés à prendre leur véhicule, les provinciaux sont davantage opposés que les Franciliens (75 % contre 65 %). Même constat pour les habitants des communes rurales qui sont plus défavorables que les Parisiens (81 % contre 66 %).

Au niveau politique, ce sont les partisans du FN qui sont les plus récalcitrants (80 %). Les écologistes, qui tiennent sans doute compte davantage de l’effet positif d’une baisse de la vitesse sur la pollution sont ceux qui sont le moins opposés (54 %).

Selon la Ligue contre la violence routière, l’abaissement à 80 Km/h des départementales sans séparation médiane pourrait épargner 400 vies par an.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• COVID-19 | Le couvre-feu à 19h est maintenu jusqu'au 18 mai, le 19 mai il sera actif à partir de 21h ••• COVID-19 | Le déconfinement en quatre étapes jusqu'au 30 juin, les mesures et les impacts probables sur le trafic routier