La route Zérotracas
18 novembre 2019
voiture 
environnement 
Statistiques 

La France 18e dans le classement sur l’état des routes

Selon un rapport publié fin octobre par le Forum économique mondial, la France se positionne 18e dans le classement mondial sur l’état des routes.

Cette position reflète une dégradation ressentie de l’état des routes. En effet, en 2018, la France était 7e dans ce même classement, soit une baisse de 11 places en un an. En 2012, l’état des routes de l’hexagone était classé 1er

Pour établir ce classement, le forum économique mondial a posé la question suivante aux habitants : « Dans votre pays, quelle est la qualité des infrastructures routières ? ». La notation s’échelonne de 1 (le plus faible) à 7 (le plus élevé). Selon les Français, l’état de leurs routes atteint une note moyenne de 5,4 (contre 6,6 en 2012).

Les résultats exposés par cette étude concordent avec les conclusions et les inquiétudes d’un audit commandé par la direction des infrastructures et paru au printemps 2018. Cet audit démontrait l’ancienneté des routes françaises et leur état dégradé. Par exemple, le renouvellement des couches de roulement (bitume) est en moyenne de 13,3 ans en France, ce qui est trop peu comparé à la vitesse de dégradation des routes liée à une fréquentation de plus en plus forte et à un poids moyen de véhicule en hausse. L’augmentation du transport de marchandises est aussi une des raisons de ces dégradations ; il a augmenté en France d’au moins 5 %. La dernière est la baisse de l’investissement pour l’entretien des routes. Selon la fédération des industriels de la route, entre 2013 et 2016, cet investissement a diminué d’environ 25 %.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• TRAVAUX | Fermeture de l'A14 au niveau du tunnel de la Défense en direction de la province de vendredi 12h à dimanche 14h. ••• COVID-19 | Le couvre-feu à 19h est maintenu jusqu'au 18 mai, le 19 mai il sera actif à partir de 21h ••• COVID-19 | Le déconfinement en quatre étapes jusqu'au 30 juin, les mesures et les impacts probables sur le trafic routier