La route Zérotracas
27 novembre 2019
voiture 
environnement 
législation 

Un radar anti-pollution

C’est à Marseille que ce radar a été testé pendant plusieurs jours en vue de la création d’une zone à faible émission.

Un nouveau type de radar a fait son apparition dans le sud de la France ces derniers jours. Il s’agit d’un radar anti-pollution, qui permet de mesurer les niveaux de pollution des véhiculent passant devant lui.

Il ne flashe pas, ne verbalise pas, mais a pour objectif de faire prendre conscience aux automobilistes le degré de pollution de leur véhicule et de les sensibiliser à cette cause. Il permet également de récolter des données sur les véhicules : chaque modèle sera enregistré avec ses émissions. Cela permettra de savoir dans quelle classe il s’inscrit pour la vignette Crit’air.

C’est l’organisme de surveillance de la qualité de l’air, Atmosud qui a installé ce dispositif, pour une phase test d’une semaine en vue de développer une zone à faible émission (ZFE).

Atomsud a fait appel à l’entreprise Rincent Air qui a utilisé la technologie RSD (Remote Sensing Detection). Dans les faits, grâce à une projection de laser, le radar peut mesurer le niveau de pollution avant le passage d’un véhicule et après son passage. Cela permet donc de calculer directement ce qui sort de son pot d’échappement, en temps réel. Le radar indique alors le niveau de pollution du véhicule. 3 niveaux de classification sont visibles : acceptable, médiocre ou mauvais. Il affiche alors ce résultat en temps réel aux automobilistes.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords