La route Zérotracas
17 janvier 2020
voiture 
comportement 

Succès des voitures d’occasion en 2019

Les ventes de voitures d’occasion ont atteint un record en 2019.

D’après les données du site AutoScoot24, près de 5,78 millions de voitures d’occasion (5 777 204 exactement) ont été vendues en 2019. Cela correspond à une hausse de 1,9 % par rapport à l’année 2017, date du précédent record. Un niveau jamais atteint jusqu’à présent pour les véhicules d’occasion. C’est plus de 2 fois et demi le nombre de voitures neuves.

La plupart des véhicules vendus sont à motorisation diesel avec 60,7 % des immatriculations, contre 37,2 % pour l’essence. Toutefois la part de marché des véhicules essence a augmenté de près de 2 points et leur nombre a crû de 8,5 % en volume. La part de marché des véhicules hybrides est de 1,4 % et celle des électriques de 0,3 %. 

Les voitures récentes ont de plus en plus de succès. Ainsi, les voitures de moins d’1 an constituent 10,2 % des immatriculations (+6 %), et celles âgées d’1 à 2 ans représentent 7,6 % des voitures vendues. (+ 6 %). Quant aux voitures âgées de 2 à 5 ans, elles représentent 24 % des parts de marché (+ 9 %).

Les ventes de voitures âgées de 5 ans et plus sont restées stables (-0,2 %) avec 62,5 % des immatriculations (-0,2 %). 

Les marques de voitures d’occasion les plus vendues sont Renault (1,19 million ; -0,67 %), suivies de Peugeot (1,06 million ; 2,7 %) et Citroën (707 000 ; 1,3 %). La marque du top 25 qui a connu la plus forte augmentation est DS Automobiles (+30,2 %).

Le modèle qui  arrive en tête est la Renault Clio avec 390 995 immatriculations (+0,2 %). Tandis que la Dacia Sandero est le véhicule qui a connu la plus forte hausse du top 25 (+29,6 %).

Concernant les régions, c’est en Ile-de-France qu’il se vend le plus de voitures d’occasion avec 13,4 % de part de marché (+2,8 %). C’est également dans cette région que les  voitures essence, hybrides et électriques ont été le plus vendues. Tandis que les voitures diesel sont les plus prisées des habitants de la région Hauts-de-France.

Pour rappel, lors de la vente d’un véhicule d’occasion, le vendeur doit fournir un contrôle technique datant de moins de 6 mois. Celui-ci est obligatoire et permet à l’acheteur de s’assurer de rouler avec un véhicule en conformité. D’autre part, avant d’acquérir un véhicule d’occasion, l’acheteur peut demander au vendeur de partager l’historique de son véhicule enregistré dans le fichier national du SIV (Système d’immatriculation des véhicules). De cette manière, il peut s’assurer que le compteur n’a pas été trafiqué. Pour obtenir cet historique, le vendeur peut demander un rapport et donc un certificat de non gage sur le site Histovec mis en place par le gouvernement.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• TRANSPORTS | Grève SNCF sur le réseau TGV Atlantique ce week-end, possible report vers la route ••• QUELLES COULEURS ? | Un début de vacances essentiellement en vert, hors Ile-de-France vendredi ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords