La route Zérotracas
29 octobre 2015
vélo 
innovation 
équipement 

Un antivol alcootest pour empêcher les cyclistes de pédaler s’ils sont alcoolisés

Une société japonaise a créé un antivol connecté qui avertit les proches du cycliste s’il est alcoolisé, et l’empêche de prendre le guidon.
A vélo comme en voiture, vous devez rouler sobre et donc respecter le taux d’alcool limite autorisé. Autrement, vous mettez votre vie en danger ainsi que celles des autres.

A l’image des éthylotests anti-démarrage, la société Koowho a mis au point un antivol de vélo pour empêcher les cyclistes de pédaler s’ils sont trop alcoolisés.

Baptisé Alcoho-Lock, ce cadenas jaune se fixe au cadre et à la roue du vélo comme n’importe quel antivol. A la différence que celui-ci intègre un alcootest et qu’il est connecté au Smartphone du cycliste via Bluetooth !

Une fois l’antivol verrouillé, vous devez souffler à l’intérieur de l’Alcoho-Lock pour le débloquer. Si vous êtes sobre, vous pouvez ouvrir le cadenas. Mais si votre taux d’alcoolémie dépasse le taux d’alcool limite autorisé (0,25 mg d’alcool par litre d’air expiré), l’antivol reste bloqué. Dans ce cas, un message est envoyé sur le Smartphone de vos contacts pour les avertir que vous avez trop bu. Pas de panique, le message n’est pas envoyé à tous vos contacts, mais seulement à ceux que vous avez renseignés préalablement dans une application mobile dédiée.

Les contacts avertis seront également informés de votre situation géographique. Ces derniers peuvent alors vous appeler et tenter de vous convaincre de ne pas rentrer alcoolisé. Ils peuvent bien sûr prendre l’initiative de vous réserver un taxi ou bien décider de venir vous chercher.

L’Alcoho-Lock est disponible en pré-commande sur le site du fabricant. Son prix varie entre 220 et 300 €.


Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• QUELLES COULEURS ? | Un week-end coloré avec toujours un samedi qui se démarque du rouge pour les départs et orange retours, un dimanche encore chargé sur le sud-est