La route Zérotracas
29 janvier 2020
voiture 
équipement 
législation 

Des dos d’âne hors norme ?

Parmi les 400 000 ralentisseurs recensés en France, certains ne seraient pas en conformité et pourraient être dangereux.

Les dos d’ânes permettent de modérer la vitesse des conducteurs. Ils sont souvent placés à proximité des écoles ou dans les centres-villes pour renforcer la sécurité des piétons. En France, 400 000 ralentisseurs sont installés sur les routes.

Pourtant, selon l’association Pour une mobilité sereine et durable, la majorité d’entre eux ne serait pas aux normes. Ainsi, certains dos d’ânes dépasseraient la hauteur réglementaire de 10 cm. Plusieurs dos d’ânes situés dans le département du Var atteindraient près de 30 cm de haut.

D’autres seraient installés à des emplacements non-autorisés par la réglementation. Selon la loi, les dos d’ânes doivent être placés uniquement sur les voies limitées à 30 km/h et être distants entre eux d’au moins 150 mètres. D’autre part, ils ne doivent pas supporter de passages-piétons et leur installation est interdite sur les voies ayant un fort trafic (plus de 3 000 véhicules/jour en moyenne).  

Ces dos d’ânes non conformes peuvent alors s’avérer dangereux pour les conducteurs et user prématurément leurs véhicules. L’association a donc décidé d’agir en lançant une procédure en justice pour demander la suppression des ralentisseurs ne respectant pas la norme, en particulier dans le département du Var.

Petit rappel sécurité : à l’approche d’un dos d’âne, ralentissez afin de l’aborder au mieux. Pour rappel, il est interdit de dépasser sur un ralentisseur de ce type.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords