La route Zérotracas
18 janvier 2016
voiture 
pratique 

Radars : Echanges d’informations entre l’Italie et la France pour mettre fin à l’infraction routière

L’Italie et la France ont conclu un accord pour échanger les coordonnées des conducteurs flashés dans le pays voisin.
L’impunité sur les infractions routières commises en Italie par un véhicule immatriculé en France et vice-versa est désormais finie. En effet, depuis le 1er janvier 2016, les deux pays frontaliers échangent les coordonnées des conducteurs qui ont été flashés par un des radars déployés sur leur territoire.

L’Italie vient donc s’ajouter aux autres pays européens avec lesquels la France effectue un échange d’informations transfrontalier : la Belgique, l’Espagne, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Pologne, la Roumanie et la Suisse.

Ce nouvel accord devrait permettre de réduire les excès de vitesse commis par les conducteurs en voyage. Car bien qu’ils ne représentent que 5 % du trafic, les véhicules immatriculés à l’étranger constituent tout de même 21 % des infractions constatées, un chiffre qui monte à 50 % l’été.

Ainsi, même si aucun point ne vous sera retiré sur le permis de conduire si vous êtes flashé par un radar italien, vous recevrez une amende dans votre boîte aux lettres que vous devrez régler.

Pour information, près de 414 000 infractions relevées par des radars automatiques en France étaient le fait de véhicules immatriculés en Italie.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• TENDANCE | Les régionaux pourraient rejoindre les stations, ouverture ce week-end de Tignes, Val d'Isère, 2 Alpes, Puy St Vincent ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords