La route Zérotracas
27 janvier 2016
Les jeunes, les seniors et les hommes sont les principales victimes.
voiture 
sécurité routière 

La mortalité routière a augmenté de 2,4 % en 2015

La mortalité routière est en hausse de 2,4 % avec 3 464 personnes tuées sur les routes en 2015.
Selon les estimations de l’ONISR, la mortalité routière a augmenté pour la 2ème année consécutive en 2015 avec 3 464 personnes décédées sur les routes françaises (+80 décès par rapport à 2014).

En revanche, on enregistre une baisse de 3,6 % du nombre d’accidents corporels (56 109) et des personnes blessées (70 442) Les hospitalisations sont également moins nombreuses (-1,8 %).

Sur le mois de décembre 2015, 308 personnes ont perdu la vie sur les routes, soit une augmentation de 7,7 %. Le nombre d’accidents corporels a augmenté d’1,7 %, celui des blessés est en hausse de 0,7 % et celui des hospitalisations de +4,3 %.

En 2015, les plus touchés par cette hausse de la mortalité routière sont les automobilistes avec 135 décès supplémentaires (+ 8 %). La mortalité des conducteurs de poids lourds et leurs passagers ainsi que celle des motocyclistes reste stable avec respectivement 58 et 619 décès.

Cependant, on enregistre moins de décès l’année dernière du côté des autres usagers vulnérables : -10 % pour les cyclomotoristes (149 décès), -7 % pour les piétons (463 décès) et -5 % pour les cyclistes (151 décès).

Par ailleurs, la mortalité routière des jeunes de 18-24 ans est en hausse de 7 % en 2015, et celle des seniors de plus de 65 ans de 9 %. Dans l’ensemble, les hommes représentent les ¾ des victimes.

L’alcool, la drogue, la vitesse et le non-port de la ceinture de sécurité restent les principales causes de la mortalité routière.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• COVID-19 | Le déconfinement en quatre étapes jusqu'au 30 juin, les mesures et les impacts probables sur le trafic routier