La route Zérotracas
26 mars 2020
voiture 
législation 

Coronavirus : vers la suspension du permis en cas de non-respect du confinement

De nouvelles sanctions pourraient entrer en vigueur pour dissuader les Français de prendre le volant en cette période de confinement.

 

Dans le cadre de la loi d’urgence sanitaire, l’Assemblée a adopté samedi 21 mars, un amendement plus sévère pour les conducteurs ne respectant pas le confinement mis en place pour stopper la propagation du Covid-19.

Effectivement, le non-respect des règles de confinement peut désormais entraîner une amende de 130 € et de 200 € en cas de récidive dans les 15 jours. A la 4e infraction, cela devient un délit passible de 3 750 € d’amende et jusqu’à 6 mois de prison.

De plus, les conducteurs récalcitrants s’exposent à une peine complémentaire de travail d'intérêt général, mais aussi à la suspension de leur permis de conduire pouvant aller jusqu’à 3 ans.

Les déplacements doivent êtres réduits au nécessaire vital, pour la sécurité de tous.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• COVID-19 | Le déconfinement en quatre étapes jusqu'au 30 juin, les mesures et les impacts probables sur le trafic routier