En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
La route Zérotracas.mma
Infos, trafic, code de la route, vidéos...
Menu
Les modules
Révisions 
Prévention 
Pros 
Pros au volant, pros du volant ?  
Découvrez le web documentaire de 6 pros sur la route.

 
image/@alt
Les pros en vidéo 
Découvrez en vidéo le quotidien de pros au volant pour connaître leurs probématiques.
 
image/@alt
Dangers et risques de pros 
Découvrez le risque routier pour mieux le prévenir.
 
image/@alt
Equipement scooter 
En scooter, s'équiper, c'est essentiel ! Découvrez comment.
 
image/@alt
Les faux pas, faut pas !  
Déjouez les 5 pièges
qui guettent les piétons.
 
image/@alt
Pédalez n'importe comment, c'est n'importe quoi 
Tentez l'expérience.
 
image/@alt
Permis de la gentillesse 
Passez aujourd'hui votre permis de la gentillesse !
 
image/@alt
Les hommes au volant 
Sur la route, 3 morts
sur 4 sont des hommes.
Pourquoi ?
Donnez votre avis.
 
image/@alt
Code de la route 
10 séries de 20 questions sur le code de la route et les réponses commentées.
 
image/@alt
ASSR 1 / ASSR 2 
2 quiz avec plus de 180 questions pour faire le point sur l'ASSR 1 et 2.
 
image/@alt
Panneaux routiers 
Plus de 100 panneaux routiers pour tester vos connaissances !
 
image/@alt
Permis AM 
4 quiz, 150 questions
pour te préparer
au Permis AM (ex BSR).
 
image/@alt
Vidéos
Découvrez l'actualité en vidéos
Comment rouler à trottinette ? 
En voiture avec un animal 
 
Infos
Toute l'actualité sur la route
Préparer son départ en vacances. 
 
Trouvez le bon équipement !  
 
 
Trafic
National
Rhône-Alpes-Auvergne
Est
Nord
Ouest
Sud-ouest
Méditerranée
Ile de France
Retrouvez-nous sur
sécurité 
13 juillet 2020

Comment bien voyager avec un enfant ?

Quelques règles et gestes simples pour un trajet zérotracas avec un enfant à bord.

Bien choisir son dispositif de retenu

Installer son enfant dans un siège-auto homologué et adapté à sa morphologie est obligatoire jusqu’à ses 10 ans. Pourtant, un quart des enfants de moins de 10 ans tués sur les routes n’était pas attaché. Il est donc impératif, même pour de très courts trajets, de bien installer l’enfant.

Il existe un grand nombre de siège-auto sur le marché. Afin de choisir le dispositif le mieux adapter à l’enfant transporté, quelques règles en fonction de l’âge et de la morphologie s’appliquent : 

Le Groupe 0, pour les enfants de la naissance à 10 kg / jusqu’à 70 cm. Le siège-auto coque doit être installé dos à la route (à l’arrière ou à l’avant) de façon à ce à ce que l’enfant bénéficie d’une protection maximale en cas de choc frontal.

Le Groupe 1, de 9 à 18 kg / jusqu’à 1m. A cet âge/taille, l’enfant est capable de se tenir bien assis et il peut résister aux forces qui le propulsent vers l’avant lors d’un freinage. Il peut alors être installé dans un siège baquet doté d’un harnais ou dans un siège avec tablette de protection susceptible de se fixer aux 2 points d’ancrage de la ceinture médiane et ce, face à la route.

Le Groupe 2 et le Groupe 3, respectivement de 15 à 25 kg et 22 à 36 kg / jusqu’à 1m50, (environ 4 ans.) Il est possible d’utiliser un siège rehausseur avec dossier et d’attacher l’enfant grâce à la ceinture de sécurité ‘classique’ face à la route.

A savoir : si vous voyagez dans l’Union Européenne, les dispositifs commercialisés sont conformes aux normes européennes. Nul besoin de changer de siège-auto. Par contre, si vous changez de continent, veillez à vous renseigner sur les normes appliquées dans les pays concernés. 

Retrouvez les recommandations de la sécurité routière juste ici

Que dit le Code de la Route ?

Tous les enfants de moins de 10 ans doivent être attachés dans un dispositif de retenue adapté à leur morphologie. L’homologation, certifiant que ces dispositifs répondent aux normes de l’Union européenne, est obligatoire. Une étiquette atteste que le fabricant a bien obtenu cette homologation et comporte plusieurs indications : 

  • Selon la norme, le poids (R44) ou la taille (R129) indique le dispositif approprié. 
  • La lettre E, entourée d’un cercle, signifie que le matériel est conforme à la norme européenne. Le nombre qui suit ce marquage correspond au pays qui a délivré l’homologation (2 pour la France). 

 À noter que la nouvelle norme R129, ou Isize, lancée en juillet 2013, renforce la sécurité des enfants en voiture en imposant le système de fixation Isofix, en classant les sièges selon la taille de l’enfant, et non plus son poids, et en allongeant la période obligatoire d’installation dos à la route (15 mois et 80 cm minimum). Cette norme remplace progressivement le standard R44.

 Ce qu’il faut éviter :

  • Acheter un siège-auto d’occasion car on ne connaît pas nécessairement le vécu de ce dispositif (il peut être dégradé de façon invisible par un précédent choc, par exemple).
  • Garder un siège-auto plus de 7 ans (l’usure et le vécu lui font perdre de son efficacité).
  • Poser le siège-auto sur le siège sans le fixer, cela peut avoir des conséquences dramatiques.
  • De la même façon, passer le harnais autour de l’enfant sans le boucler. 
  • Installer un tout petit directement face à la route, le choc sera d’autant plus brutal si son siège-auto est placé de la sorte.
  • Ne pas changer le dispositif de retenue en cas d’accident ou de choc (même lors de petit accrochage) car les dégâts subis pas le siège ne sont pas forcément visibles.
  • Ne pas désactiver l’airbag si le siège-auto est placé dos à la route.
  • Placer un siège-auto dos à la route sans vérifier que le dispositif soit conçu pour être utilisé de la sorte.
  • Se séparer de la notice d’instruction du dispositif, si vous changez de voiture par exemple, il peut toujours être utile.
  • Ne pas vérifier l’attache de l’enfant avant de reprendre la route.

Occuper un enfant pendant le trajet

Il est important lors de longs trajets comme de courts trajets d’occuper le ou les enfants transportés. Effectivement, les enfants peuvent parfois se montrer impatients et de fait, créer des situations dangereuses.

Demandez-leur avant le trajet de choisir les occupations qu’ils souhaitent avoir avec eux. Un enfant sera toujours plus patient s’il a le sentiment d’être inclus dans les décisions le concernant.

Le fait d’occuper un enfant permettra d’une part au conducteur d’avoir l’esprit plus tranquille et de ne pas prendre le risque de devoir l’occuper lui-même pendant le trajet et d’être déconcentré. D’autre part, si l’enfant est occupé, il aura moins tendance à essayer de détacher ses attaches.

Pensez à activer la sécurité enfant lors de n’importe quel trajet afin qu’il ne parvienne pas à ouvrir la portière.


Faire des pauses

Il est vivement conseillé pour un conducteur de faire des pauses à minima toutes les 2 heures ou dès les premiers signes de somnolence. Il faut donc penser à faire des pauses pour soi en tant que conducteur, mais également pour les enfants présents à bord du véhicule. 

Durant cette pause, profitez-en pour hydrater l’enfant, lui faire faire ses besoins et se dégourdir les jambes avant de reprendre la route, surtout lors de longs trajets.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
Sondage
01/08/2020
Pensez-vous que préparer son départ en vacances diminue les risques sur la route ?
je vote
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• POLLUTION IDF | Circulation différenciée réconduite ce vendredi : seules les classes 0 à 2 Crit’Air pourront se déplacer dans le périmètre intérieur à l'A86 de 5h30 à 20h, attention aux effets sur A86 et Francilienne. ••• CHALEUR | Une vigilance canicule des Pyrénées aux Hauts-de-France et Ardennes, 45 départements au niveau orange, prudence et attention aux effets de la chaleur ••• CARTO | Var : point quotidien sur le risque incendie, risque sévère sur Monts-Toulonnais, Haut-Var, Centre Var, Maures, Corniche des Maures, Ste Beaume, modéré ailleurs.