La route Zérotracas
17 mai 2021
professionnel 
événement 

Sécurité routière au travail : trop de comportements à risque face à un danger méconnu

68 % des conducteurs ignorent que le risque routier est la première cause de mortalité au travail.

A l’occasion des journées de la sécurité routière au travail, MMA a publié les résultats d’une étude réalisée par l’Ifop* sur le risque routier en entreprise car dans le cadre professionnel, la route est la première cause de mortalité. Une réalité méconnue puisque 68 % des personnes interrogées ignorent que ce risque est la première cause de mortalité au travail et ce chiffre atteint 83 % auprès des dirigeants. De plus, ces derniers sont de moins en moins nombreux à avoir conscience de cet enjeu (-8 points par rapport à 2016) alors que les trajets liés au travail représentent 12,5 % de la mortalité routière et que 406 personnes ont été tuées lors d’un déplacement lié au travail en 2019.

Malgré ces chiffres, les comportements à risque persistent lors des trajets professionnels. Par exemple, les conduites à risque liées à l’utilisation du téléphone sont en hausse : 70 % des conducteurs passent des appels (+10 points) et 76 % en reçoivent (+3 points) et ils sont 54 % à lire des sms et 45 % à en envoyer.

Par ailleurs, 43 % des conducteurs déclarent avoir frôlé l’accident au cours des 5 dernières années dans le cadre d’un trajet professionnel et 18 % en avoir eu un.

Les dirigeants de TPE/PME sont 47 % à savoir que leur responsabilité peut être engagée en cas d’accident sur le trajet domicile-travail d’un salarié (+10 points par rapport à 2016) et 65 % lors d’un trajet dans le cadre de l’activité professionnelle (+3 points). La mention du risque routier dans le document unique est également plus fréquente : 41 % des dirigeants indiquent l’avoir fait (+20 points par rapport à 2016).

Cela-dit, les actions de prévention restent trop peu fréquentes dans les entreprise car seulement 26 % des actifs interrogés disent qu’elles sont régulières contre 40 % inexistantes et 34 % rares. Les actifs expriment pourtant des attentes multiples à l’égard de leur employeur à ce sujet : mise en place de formations aux risques routiers (29 %), instauration d’une charte de bonnes pratiques au volant (27 %), ou encore organisation d’une journée de sécurité routière (27 %). 

Pour accompagner les dirigeants et les sensibiliser, MMA lance une campagne de prévention et met gratuitement à leur disposition des outils de sensibilisation.


Retrouvez tous les résultats de l'étude dans le communiqué de presse.
 

*Etude réalisé par l’Ifop en deux temps. En ligne du 7 au 19 avril 2021 auprès d’un échantillon de 511 personnes effectuant des déplacements professionnels au moins une fois par mois. Au téléphone du 5 au 15 avril 2021 auprès d’un échantillon de 251 dirigeants d’entreprises, représentatif des entreprises françaises de 1 à 49 salariés.
Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords