La route Zérotracas
02 juin 2021
sécurité 

Baisse exceptionnelle de la mortalité routière en 2020

 2 780 personnes sont décédées en 2020 en France sur la route, soit une baisse de 21 % par rapport à 2019. Une diminution qui s’explique par les mesures sanitaires qui ont fortement limité la circulation cette année.

Selon le bilan annuel définitif dévoilé par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 2 541 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine. C’est 703 décès de moins qu’en 2019 avec une baisse de 22 %. Un bilan symbolique étant donné que le nombre annuel de décès n’est jamais passé sous la barre des 3 000 morts depuis 1945.

Tous les indicateurs d’accidentalité routière sont eux aussi en baisse par rapport à 2019 avec -19 % d’accidents et une diminution de 20 % du nombre de blessés. La mortalité des automobilistes a chuté de 23 %, représentant pour la première fois moins de la moitié des morts de la route. La mortalité des piétons a baissé de 19 % et celle des motocyclistes de 22 %. La mortalité des cyclistes a uniquement diminué de 5 % en raison du nombre de cyclistes qui a augmenté avec la crise sanitaire.

Le nombre de décès parmi les usagers d’engins de déplacement personnel motorisé (trottinettes électriques, gyropodes, vélos...) a chuté de 30 %, tandis que le nombre de blessés a augmenté de 40 %.  

Un bilan à relativiser du fait de l’épidémie de Covid-19 et des diverses mesures qui ont été prises (confinements, couvre-feux, limitation des déplacements à 10 km...).

Concernant le bilan en Outre-mer, la mortalité a baissé de 6 %, soit 239 décès de moins qu’en 2019. Une baisse moindre qu’en métropole due à des restrictions de déplacements moins fortes.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• COVID-19 | Le déconfinement en quatre étapes jusqu'au 30 juin, les mesures et les impacts probables sur le trafic routier