La route Zérotracas
29 juillet 2021
voiture 
sécurité routière 

Permis de conduire : les aides pour les étudiants et les jeunes

Si le coût du permis de conduire est un frein pour de nombreux jeunes, plusieurs aides existent pour contribuer à son financement.

Ces aides varient en fonction du profil, de l’âge, de la situation scolaire ou encore du projet professionnel. Voici les principales aides recensées :

  • Le permis de conduire à 1 euro : cette aide peut aller de 600 à 1 200 euros afin de financer le permis catégories A et B. Ainsi, à raison de 1 euro par jour, et donc 30 euros par mois, les jeunes peuvent financer leur permis de conduire. Pour cela, ils doivent se rapprocher d’une auto-école partenaire avec un dossier complet. Par la suite, un établissement financier avance l’argent et l’État paie les intérêts. Cette aide n’est valable qu’une fois, mais en cas d’échec, le jeune pourra recevoir 300 euros afin de financer ses heures de conduite supplémentaires.
  • L’aide au permis pour les apprentis : cette aide d’une somme de 500 euros est accessible pour les étudiants qui sont en entreprise et en cours et âgés d’au moins 18 ans. Pour que cette aide soit octroyée à l’apprenti, il doit faire une demande auprès de son CFA. Cette aide peut être cumulée à d’autres prestations sociales.

  • L’aide de Pôle Emploi : l’aide est accessible après 6 mois d’inscription en tant que demandeur d’emploi et le demandeur doit percevoir le minimum social (RSA). L’aide financée par Pôle Emploi peut s’élever jusqu'à 1 200 et s’effectue en 3 versements à l’auto-école.

  • La bourse municipale : le montant de cette bourse varie en fonction des villes, elle s’adresse aux jeunes de 18-25 ans n’ayant pas suffisamment de ressources. Ce dispositif est financé par les communes à hauteur de 80 %. La mairie du lieu de résidence peut demander des heures d’activité d’intérêt collectif pour le financement de celle-ci.

  • Le Fond d’aide aux jeunes (FAJ) : cette aide peut aller jusqu'à 1 000 euros et est destinée aux jeunes de 18-25 ans en difficultés financières, ayant du mal à s’insérer ou dont le projet professionnel nécessite un permis de conduire.

  •  Les aides régionales et départementales : les régions et les départements peuvent également contribuer à financer le permis de conduire des jeunes. Par exemple, la région Hauts-de-France a récemment approuvé une aide pouvant s’élever jusqu'à 90 % du prix du permis pour aider les jeunes.

  • S’engager comme élève test : une dernière possibilité est de s’engager comme élève test afin de bénéficier d’heures de conduite gratuites pour prendre de l’avance sur sa formation et réduire ses coûts.

 

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords