La route Zérotracas
08 octobre 2021
professionnel 
voiture 
comportement 
législation 

Déplacements professionnels et véhicule personnel

Plus de la moitié des Français utilisent leur véhicule personnel pour leurs déplacements professionnels selon un récent sondage. Or, un manque d’entretien et de contrôle des véhicules de la part de professionnels représente un risque réel.

L’utilisation d’une voiture personnelle mal entretenue peut poser problèmes autant pour le conducteur que pour son employeur. Ces résultats proviennent d’une étude réalisée par le spécialiste de la location de voitures Enterprise qui a interrogé, en mars 2021, 1 006 Français ayant déjà conduits pour des raisons professionnelles.

54,3 % des répondants disent utiliser leur véhicule personnel pour leurs déplacements professionnels et 18 % le font dans 100 % des cas. 34 % des répondants affirment choisir ce mode de déplacement pour sa praticité et 27 % le justifient par l’impossibilité d’atteindre la destination uniquement via les transports publics.

Concernant l’entretien de leur véhicule. 75 % des Français ont nettoyé l’intérieur et l’extérieur du véhicule avant leurs derniers déplacements professionnels. En revanche, seulement 49 % vérifient que leurs feux de freinage fonctionnent correctement et 45 % les phares. 28 % des conducteurs avouent avoir déjà été en retard à un rendez-vous d’affaires, voire en avoir manqué un, à cause d’un problème avec leur véhicule.

Malgré cela, 40 % des répondants envisagent d’effectuer un voyage d’affaires dans les 6 prochains mois. Le premier motif de déplacement est la visite de client (23 %) sur une distance moyenne de 370 km. Pour autant, les répondants ne prévoient pas de contrôler leur véhicule.

Autre point d’inquiétude, 33 % déclarent avoir actuellement un témoin lumineux allumé sur leur tableau de bord. Parmi eux, 43 % ne prévoient pas de le faire vérifier avant d’effectuer leur prochain déplacement professionnel.

De nombreux employés envisagent désormais d’acheter une voiture d’occasion et de l’utiliser pour leurs déplacements professionnels puisque le télétravail est fréquent et que le marché des voitures d’occasion se porte bien. Il existe un manque de rigueur concernant l’entretien à long terme des véhicules.

Le véhicule personnel reste sans surprise majoritairement thermique. 47 % des répondants possèdent une voiture diesel et 41 % une voiture essence, contre seulement 7 % une hybride non rechargeable et 5 % une électrique ou une hybride rechargeable.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords