La route Zérotracas
30 décembre 2021
voiture 

Ce qui change en 2022 pour les automobilistes

Dès le 1er janvier, de nombreux changements sont attendus notamment en matière de sécurité routière et de lutte contre la pollution.

En premier lieu, les restrictions de circulation dans les grandes villes vont s'accélérer. Après Grenoble, Nantes, Lille ou encore Montpellier, ce sera au tour de la ville de Bordeaux en janvier 2022 d’être concernée par la limitation à 30 km/h en ville. Lyon s'y mettra en mars 2022.

Les Zones à faibles émissions (ZFE) vont également se multiplier en 2022. Strasbourg, Lille, Reims ou encore Marseille vont rejoindre la liste des grandes métropoles qui appliquent des restrictions de circulation aux véhicules les plus polluants, selon leur vignette Crit’Air (généralement 5 ou plus) et le type de véhicule (voitures particulières, utilitaires, poids lourds). Pour rappel, ces ZFE ont été mises en place par le décret de 2020, qui les rend obligatoires d'ici 2023 dans une dizaine de métropoles touchées par des pics de pollution et dans les agglomérations de plus de 150 000 habitants d'ici 2025.

En 2022, les radars vont également se multiplier : ils devraient être près de 4 700 appareils sur les routes d’ici à la fin de l’année. Les radars discriminants vont être modernisés via une nouvelle fonctionnalité qui permettra les contrôles “double face” (photo de l’avant et de l’arrière du véhicule). Des voitures radars vont également être déployées dans les 4 régions métropolitaines dans lesquelles elles étaient absentes -Provence-Alpes-Côte d’Azur, Auvergne-Rhône-Alpes, Île-de-France et Occitanie. Enfin, les nouveaux radars anti-bruit actuellement expérimentés dans certaines métropoles seront déployés plus largement et conduiront à des verbalisations dès 2022. 

Les véhicules neufs sont également concernés par de nombreux changements. A partir du 1er juillet 2022, tous les nouveaux modèles introduits sur le marché européen devront disposer d’un système d’adaptation intelligente de la vitesse, baptisé “AIV”. (en savoir plus)

Par ailleurs, une nouvelle grille du malus CO2 plus sévère sera appliquée dès le 1er janvier. Elle concernera désormais tous les véhicules neufs émettant plus de 127 grammes de CO2 par kilomètre (contre 133 g/km en 2021). Tous les malus déjà en vigueur seront également avancés de cinq grammes et le malus maximum passera de 30 000 à 40 000 € pour les véhicules émettant plus de 223 g/km. Le 1er janvier 2022 marque aussi l’arrivée du malus au poids, qui vise à pénaliser tous les modèles, hors électriques et hybrides rechargeables, excédant 1 800 kilos, à hauteur de 10 euros par kilo supplémentaire. Si les malus CO2 et au poids peuvent se cumuler, ils ne pourront pas dépasser le seuil maximal du malus CO2, à savoir 40 000 €. 

En 2022, la taxe sur les véhicules des sociétés (TVS) est supprimée. Elle est découpée en 2 taxes : la taxe annuelle relative aux émissions de CO2, avec un barème selon le grammage comme celui mis en place en 2021, et la taxe annuelle relative aux émissions de polluants atmosphériques. Aussi, un calcul selon le nombre de jours d'utilisation sera effectué. Ces taxes seront à payer en 2023 (la TVS de 2021 étant payée en janvier 2022).

Enfin, des changements sont attendus en ce qui concerne le permis de conduire. La réservation en ligne pour l’examen pratique du permis de conduire, en place depuis mars 2020, sera généralisée courant 2022. Le contenu du permis B sera légèrement revu pour sensibiliser au partage de la route avec les deux-roues.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• ORAGEUX | Un week-end marqué par encore des orages sur une partie du sud-ouest samedi s'étendant vers les Alpes dimanche fin de journée ••• VACANCES | Début des vacances scolaires ce week-end pour la Belgique avec un trafic sensible depuis la frontière sur les axes nord-sud du nord ••• QUELLES COULEURS ? | Premier week-end de juillet, hors vacances scolaires, mais déjà coloré