La route Zérotracas
11 janvier 2022
voiture 
comportement 
sécurité routière 

Sécurité routière : 2020, l’année de tous les excès de vitesse

Les infractions relevées par les radars ont augmenté de 66,2 % sur des routes moins fréquentées en raison du confinement.

L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) vient d’annoncer le bilan des infractions routières pour l’année 2020. Au total, 13,3 millions d’infractions à la vitesse ont été enregistrées sur l’année, soit une augmentation de 3 % par rapport à l’année précédente. 

Les dépassements de plus de 30 km/h ont grimpé de 9,7 % tandis que les excès de vitesse de plus de 50 km/h relevés par les forces de l’ordre ont augmenté de plus de 43,5 % et les infractions faisant l’objet de poursuite pour des dépassements excédant 50 km/h ont augmenté de 66,2 %. Le rapport note que cette hausse peut en partie s’expliquer par la forte baisse du trafic et la conséquente fluidité de la circulation, causée par les divers confinements.

Cependant, ces chiffres sont à relativiser puisque la hausse de 2020 s’aligne avec 2018 après la baisse importante de 2019. En effet, en 2019, le nombre de PV avait chuté en raison du mouvement des gilets jaunes et de la destruction importante de radars dans l’Hexagone. 

À l’inverse, les confinements de l’année 2020 ont eu des effets bénéfiques sur les usagers de la route, qui ont moins bu en prenant le volant. Toujours par rapport à 2019, les infractions ont chuté de 19,1 %, l’alcoolémie contraventionnelle a baissé de 32,2 % et les délits ont diminué de 12,2 %. En revanche, la conduite de véhicule après usage de stupéfiants a augmenté de 5,1 % par rapport à 2019.

 En 2020, au total et en comptant tous les écarts sur la route, les automobilistes ont commis 24 millions d’infractions au code la route, ce qui leur a fait perdre 11,4 millions de points sur leur permis. C’est beaucoup moins qu’en 2019, où la barre des 12 millions avait été franchie.

Pour rappel, la vitesse représente toujours 27 % des morts sur les routes. Elle constitue un facteur aggravant dans les accidents corporels ou mortels, en intervenant sur 2 phénomènes dangereux : la distance d’arrêt et la violence du choc.

Alors prudence au volant !

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• SHOPPING | Les soldes, difficultés habituelles aux abords des centres commerciaux ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords