La route Zérotracas
21 janvier 2022
voiture 
innovation 
santé 

Un éthylotest connecté au véhicule

Afin de lutter contre le fléau de l’alcoolémie au volant, la société Good Angel vient de mettre en place un éthylotest anti-démarrage connecté et mobile. Ce système permet d’empêcher le démarrage du véhicule si le conducteur a trop bu.

Cet éthylotest connecté directement au véhicule inclus notamment un système anti-démarrage pour empêcher l’automobiliste alcoolisé de démarrer son véhicule si son niveau d’alcoolémie est au-dessus de la limite légale. Il comprend également la reconnaissance faciale – afin que le conducteur ne puisse pas faire souffler quelqu’un d’autre - et la géolocalisation – qui permet de déclencher la prise en charge alternative du conducteur alcoolisé par un taxi ou un proche.  

Ce système permet donc d’alerter, de sécuriser et d’assister le conducteur afin de réduire les risques de conduite en état d’ivresse et de pallier le manque de solutions de prise en charge pour ces conducteurs.  

Le premier pilote de cette technologie a été installé aux côtés de 5 autres dispositifs dans une voiture démonstrateur, Next Car, conçue par le pôle de compétitivité Next Move. Le dispositif devrait coûter entre 700 et 800 euros contre 2 500 pour les systèmes anti-démarrage déjà sur le marché et devrait être commercialisé fin 2023.

Le concept de l’éthylotest connecté est déjà utilisé en France et il peut être imposé par la préfecture comme une alternative au retrait de permis.

Pour rappel, chaque année en France, près de 30 % des accidents mortels sont dus à une prise excessive d'alcool.

Sur le même thème
 
Afficher plus d'articles
ZEROTRACAS ALERTE TRAFIC ••• CINÉMA | Festival de Cannes, restrictions de circulation, difficultés sur A8, Cannes et secteur Croisette ••• MESURES | Procès des attentats de 2015, mesures sur l'Ile de la Cité à Paris et difficultés aux abords